Clicky



Bons Plans

Anonymous : Les hacktivistes se mêlent au conflit israélo-palestinien

Publié le | Modifié le

Les Anonymous ont décidé de mettre au point l’opération Oplsrael pour intégrer le conflit israélo-palestinien.

Le conflit israélo-palestinien prend un virage assez spécifique puisque les Anonymous ont décidé de prendre part à la bataille. Les réseaux sociaux sont largement utilisés, sur Twitter l’armée israélienne explique son intervention en temps réel. Via le compte YouTube, les internautes peuvent visionner des vidéos mettant en évidences des frappes au-dessus de Gaza. Du côté palestinien, le site de micro blogging est également utilisé notamment pour parler des victimes. Le conflit a donc intégré Internet et les Anonymous ont décidé de prendre part à la guerre. L’opération Oplsrael leur permet de dénoncer la violence militaire et ils déclarent être concernés par « les enfants d’Israël et des territoires palestiniens ». Ils veulent défendre les « droits des habitants de Gaza à disposer des lignes de communication ouvertes au monde extérieur ».

La menace des Anonymous

Le gouvernement menace de couper les connexions Internet dans la bande de Gaza. Des sites israéliens ont été la cible des attaques, certaines étaient longues, d’autres courtes. Dans tous les cas, les sites du gouvernement n’ont pas été touchés. Un communiqué datant du 15 novembre, ils partagent leurs intentions « Depuis bien trop longtemps, les Anonymous ont regardé sans espoir et sans rien faire, avec le reste du monde le traitement barbare, brutal et méprisable du peuple palestinien par les forces de défense d’Israël dans les soi-disant ‘territoires occupés’. Comme tant d’autres sur cette planète, nous nous sommes sentis impuissants face à un mal aussi implacable. Il en était de même jusqu’à aujourd’hui avec l’attaque insensée et la menace d’invasion de Gaza. Mais quand le gouvernement israélien a publiquement menacé de couper Internet et toutes les télécommunications de la bande de Gaza, il a franchi la ligne jaune. Comme l’ancien dictateur égyptien Moubarak l’a appris à ses dépens, nous sommes ANONYMOUS et PERSONNE ne coupe Internet sous notre surveillance ».

Les Anonymous ont également publié une liste pour référencer tous les sites attaqués. Ils ont également attaqué un blog notamment en replaçant la page d’accueil par une photo de Gaza en flammes « Arrêtez de bombarder Gaza ! Des millions d’Israéliens et de Palestiniens sont réveillés, mis en danger et terrifiés. Nous, Anonymous, n’allons pas rester assis sans rien faire en regardant un État sioniste détruire lâchement la vie d’innocents ».

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Articles Liés
Test produits
Longform