Clicky



Bons Plans

IBC 2013 : Les mini-caméras et les drones attirent les pros

Publié le | Modifié le

Propulsées par la popularité des GoPro, les mini-caméras sont exploitées à toutes les sauces dans les programmes TV et au cinéma.

Les constructeurs rivalisent pour proposer de petites caméras à fixer sur le cadreur (vue subjective), sur un drone (First Person View) ou sur un câble.

A l’IBC 2013, sur le stand GoPro la frénésie des visiteurs n’était pas liée à l’hypothétique présentation d’une GoPro Hero 4. A part, le logiciel Studio 2.0 offrant des modèles (templates) de montage, rien de nouveaux chez le jeune géant californien. Le public s’enthousiasmait de voir voler le drone DJI Phantom avec sa nacelle Zenmuse H3-2D stabilisant une GoPro Hero 3 Black sur 2 axes. Depuis quelques mois, l’américain GoPro et le chinois DJI sont les vedettes de YouTube et DailyMotion.

Cette « success story » fait des envieux. Nombreux sont les compétiteurs à vouloir tirer profit de cette tendance. Au premier rang, on compte le chinois AEE. Le constructeur asiatique propose des caméras aux caractéristiques semblables aux GoPro. L’AEE S50 et S70 filment en Full HD/60 FPS et dispose d’un module de transmission Wi-Fi comme les Hero 3. Sur les autres modèles (S23, S50 et S51), le Wi-Fi L’AEE S70 se démarque en proposant en plus le tracking GPS. Le déclenchement en cas de mouvement grâce à son gyroscope est possible sur la plupart des modèles. AEE dame le pion pour le moment à GoPro. Le chinois propose même une caméra monobloc SD30 filmant en 3D mais contrairement à la solution GoPro, embarque un écran autostéréoscopique de 1,5 pouce. Avec son boitier étanche, la caméra peut plonger jusqu’à 60m de profondeur. Ces caméras peuvent utiliser la pluparts des fixations de GoPro. AEE dévoilait aussi sur son stand deux drones avec des télécommandes impressionnantes, mais leur usage s’avère encore très professionnel et utilisé par les forces de l’ordre chinoises…

Sony a profité de l’iBC d’Amsterdam pour dévoiler sa nouvelle mini-caméra HDR-AS30V (déjà présente à l’IFA 2013) aux visiteurs professionnels. Elle filme en Full HD à 60 images/s, rien de spécial jusqu’alors. Mais elle dispose en plus d’un stabilisateur d’image SteadyShot et de l’enregistrement de la localisation avec son GPS. Mais, encore plus intéressant, la montre RM-LVR1 avec son écran couleur de 1,5 pouce permet de contrôler la caméra, même si on porte des gros gants. La caméra Sony HDR-AS30V sera disponible très bientôt pour 300€ environ. La montre devrait être commercialisée pour 150€. Le constructeur nippon propose également un harnais pour chien.

On connaissait déjà les caméras motorisées sur deux câbles (comme pour Roland Garros) comme la Gyro 360 de Bradley. Il existe des solutions plus simples comme la WireCam de Varavon équipée d’une GoPro Hero 3 (ou d’un reflex ou d’une autre caméra), contrôlable avec une télécommande d’aéromodélisme. Les octocoptères étaient aussi fréquents que les sabots en Hollande. Même Sony avait sur son espace plus grand public un DJI Phantom équipée de la HDR-AS30V et un DJI S800 arnaché d’un RX100II.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform