Clicky

Les meilleures cartes bancaires pour Bitcoin, Ethereum et autres crypto-monnaies

Par Nerces,  publié le 9 novembre 2017 à 14h27, modifié le 20 février 2018 à 15h03.
 14 minutes

Tech

Guide : les meilleures cartes bancaires pour Bitcoin, Ethereum et autres crypto-monnaies

Autre étape de notre série sur le Bitcoin et les cryptomonnaies. Après une présentation générale et un focus sur les meilleures options de minages et un guide sur les services d’achat/vente de devises, penchons nous sur le cas spécifique des cartes de débit en Bitcoin.

Au travers de nos précédents articles, on ne peut pas dire que nous avons aidé à rendre le Bitcoin – ou les autres cryptomonnaies d’ailleurs – plus « palpables ». Certes, vous disposez maintenant du matériel pour miner des cryptomonnaies et vous avez peut être un ou deux comptes pour échanger des devises entre elles. Malgré tout, le Bitcoin reste encore assez théorique et ne semble pas sortir du monde de la finance. Notre dernière étape est justement l’occasion d’entrevoir du plus concret.

Une fois n’est pas coutume, l’innovation n’est pas forcément venue des États-Unis et comme nous le verrons bientôt, la plus ancienne solution de carte de débit en Bitcoin est issue du Royaume-Uni. Plus généralement, au moment de choisir une telle carte, il est important de bien vérifier que votre pays est pris en charge et, à ce petit jeu, les États-Unis ne sont pas toujours très bien lotis. Grâce à la puissance de la zone euro, la France dispose d’une couverture finalement très correcte.

Autre élément à prendre en compte au moment de choisir telle plateforme plutôt que telle autre : les frais de fonctionnement. Attention, certaines solutions évoquent une absence total de commission : méfiez-vous, il y a sans doute anguille sous roche et des frais cachés apparaissent alors régulièrement au moment des conversions. Nous ne sommes d’ailleurs pas nous-mêmes à l’abri d’erreurs à ce niveau alors si vous repérez une coquille, n’hésitez pas à nous le signaler.

Les meilleures cartes de débit en Bitcoin (août 2017)

  • Bitpay
  • Cryptopay
  • Spectrocoin
  • Uquid
  • Xapo
  • Shift
  • Bitwala
  • Bonpay
  • Wirex
  • BitPlastic

Bitpay

Acteur relativement nouveau, Bitpay s’est d’abord fait connaître en étant le premier à proposer ses services sur l’ensemble des 50 états des États-Unis. Un élément certes intéressant, mais loin d’être vital pour nous autres Français. Reste que pour convaincre les Américains, Bitpay mise énormément sur les notions de sécurité et de protection de l’individu. Nous n’avons pu le vérifier sur le long terme, mais dans l’absolu c’est plutôt une bonne chose, bien sûr.

La sécurité pour Bitpay passe déjà par la connaissance de ses clients et la vérification du compte est non seulement obligatoire, mais relativement exigeante avec attestation de domicile de moins de trois mois et preuve d’identité. Autre contrainte, Bitpay n’est lui aussi disponible qu’en langue anglaise et l’interface de son site n’est pas très agréable : les frais ne sont par exemple pas mis en avant par la société. Dommage, le wallet est de bonne facture et les transactions semblent rapides.

Cryptopay

Pionnier de la carte de débit en Bitcoin, Cryptopay est basé au Royaume-Uni, Cryptopay a été fondée en 2013. Dans l’absolu, il s’agit d’une toute jeune compagnie, mais à l’échelle du Bitcoin, elle fait déjà figure d’ancienne. Elle a débuté comme simple plateforme d’échanges proposant notamment un portefeuille électronique. Aujourd’hui, sa solution de carte de débit est une des plus utilisées. Elle revendique d’ailleurs plus de 30000 cartes émises.

Premier atout, Cryptopay propose ses services en France. Plus intéressant, la société est particulièrement transparente sur les frais engendrés : ainsi, il est coûtera 15€ pour la carte en elle-même et 2,25€ / 2,75€ pour chaque retrait national / international. Notons au passage qu’il n’est pas nécessaire de fournir des documents d’identité et ainsi rester « anonyme », même si les plafonds d’utilisation sont alors plus faibles. Dans l’ensemble, une bonne solution, pratique et sérieuse.

Spectrocoin

Comme de nombreuses sociétés proposant des cartes de débit, Spectrocoin s’est d’abord spécialisée dans les échanges de devises avec de nombreuses méthodes de paiement différentes et une « présence » dans plus de 150 pays. Fondée en 2013, la société a rapidement emboîté le pas de Cryptopay et proposé une carte physique associée à des cartes virtuelles reconnues par de nombreux marchands.

Rien n’étant réellement gratuit en ce monde, Spectrocoin facture sa carte 8€ et a le bon goût de présenter tous les frais inhérents à son utilisation de manière on ne peut plus claire. Comme sur toutes les plateformes « sérieuses », les frais sont assez élevés et notez que si votre compte est à zéro, Spectrocoin ne facture aucuns frais de service (sinon 1€ par mois). Spectrocoin jouit d’une bonne réputation et la qualité de son service semble parmi les plus élevées.

Uquid

Nous manquons évidemment encore de recul, mais Uquid s’est rapidement imposé comme l’une des solutions les plus intéressantes pour qui souhaite une carte de débit en monnaie cryptographique. L’avantage premier de Uquid est évidemment son ouverture de nombreuses cryptomonnaies. À l’heure actuelle, en plus du Bitcoin, il est ainsi question de 88 devises parmi lesquelles l’Ethereum, le Dogecoin, mais aussi le DASH, le Monero, le Zcash et beaucoup, beaucoup d’autres.

Très appréciable également, Uquid marche ici dans les pas de Cryptopay en évitant complètement les frais cachés et les « astuces » pas forcément très élégantes. Tout est clairement présenté sur le site Web. En revanche, il n’est pas si évident de trouver le « bête » prix de la carte et la vérification du compte (pas indispensable) impose d’envoyer une pièce d’identité bien sûr, mais aussi une attestation de domicile qui plus est… rédigée en anglais. L’anglais est d’ailleurs la seule langue reconnue sur le site.

Xapo

L’histoire de Xapo commence comme celles de nombreuses sociétés du Bitcoin, par un portefeuille électronique. En mai 2015, la société a déménagé son siège social de Californie pour s’établir en Suisse : un gage de fiabilité dès lors qu’il est question d’argent. Plaisanteries mises à part, Xapo s’est assez vite forgé une bonne réputation. Elle avait par ailleurs été parmi les premières à évoquer l’idée d’une carte de débit en Bitcoin, mais a été coiffée sur le poteau par certains concurrents.

Aujourd’hui et malgré l’absence de traduction française sur le site ou l’application, nous apprécions la clarté d’ensemble. Tous les frais sont bien présentés et la carte reste parmi les moins chères des « sérieuses » à 18€, mais avec une commission annuelle de 10€. Attention en revanche, Xapo abhorre toute idée d’anonymat et trois niveaux de vérification sont possibles en fonction des montants de transaction souhaités. De l’avis général, la réactivité de Xapo est excellente et la carte est par exemple envoyée en une douzaine de jours.

Shift

Fondée à San Francisco, la société Shift Payment a été la première à proposer une carte de débit Bitcoin aux États-Unis. Aujourd’hui disponible dans 41 états, elle dispose d’un atout de poids : en effet, l’entreprise est adossée à Coinbase et profite de la qualité de service de ce dernier. L’application de paiement est ainsi reliée à votre wallet Coinbase et la carte de débit y puise directement l’argent.

Si la carte Shift est facturée 10$, il n’y a pas de frais de transaction pour un usage dit « domestique ». La situation devrait prochainement changer, mais Shift n’a pas été très loquace à ce sujet. Cela dit, la question ne se pose pas pour nous Français puisque Shift n’est pas encore disponible dans l’Hexagone. Nous n’en parlons que du fait de l’importance de Coinbase dans la Bitcoin économie.

Bitwala

Introduite en décembre 2015 par la plateforme éponyme, la carte de débit Bitwala soulève de nombreuses interrogations auxquelles nous ne sommes pas encore en mesure d’apporter une réponse. En effet, la carte est tout simplement la moins chère du marché, et ce, à presque tous les niveaux. Ainsi, souscrire et recevoir la carte ne coûte que 8€ pour un modèle physique et 2€ pour une virtuelle.

Plus intéressant encore, toutes les transactions subissent une commission de seulement 0,5% avec un minimum de 1€… Une très bonne chose pour effectuer de petites opérations par rapport aux autres cartes. Tout cela paraît trop beau pour être vrai et même si les retours semblent convaincants, nous préférons nous montrer prudents. Reste que tout n’est pas parfait chez Bitwala et la langue anglaise est par exemple omniprésente, mais ça, vous commencez à avoir l’habitude.

Bonpay

Pour la petite histoire, Bonpay aurait été créée dans le but de simplifier les échanges et les achats pour les utilisateurs de Bitcoin. Sur le papier, c’est mignon tout plein. Seul problème, dans les faits il est difficile de distinguer Bonpay des dizaines d’autres solutions pour obtenir une carte de débit en Bitcoin. Le site est élégant et les informations globalement bien présentées, mais, pour changer, exclusivement disponible en anglais.

Le portefeuille Bonpay lié à la carte est assez limité dans ses fonctionnalités et se borne par exemple au Bitcoin. On est par ailleurs assez étonnés que Bonpay se permette de fournir sa carte physique gratuitement. Généralement, ce genre de pratique cache quelque, mais nous n’avons rien pu trouver d’extraordinaire dans le détail des frais et autres commissions et les retours de la communauté sont plutôt bons. Un outsider qui mérite sans doute notre attention.

Wirex

Autrefois connue sous le nom d’E-Coin, Wirex est une plateforme qui souffle le chaud et le froid, ce n’est rien de le dire. Nous ne saurions trop vous conseiller de faire attention si vous êtes tentés par ses produits tant il est difficile d’avoir des informations claires. Bien sûr, plusieurs témoignages sont disponibles pour annoncer combien les services sont excellents, mais d’autres laissent planer le doute, notamment en ce qui concerne les frais réels.

Dommage, Wirex est pourtant l’un des seuls acteurs du marché à proposer un site en langue française. Les explications semblent assez claires et Wirex se place dans la moyenne des autres plateformes avec des frais sur les retraits et un double système de compte vérifié / non-vérifié. Si nous vous invitons à une certaine prudence concernant d’éventuels frais cachés, nous gardons un œil sur cette plateforme qui dispose d’atouts indiscutables.

BitPlastic

Certains sites spécialisés recensent plusieurs dizaines de plateformes ayant mis en place des cartes de débit en Bitcoin. Le marché étant très jeune, il est difficile d’être sûr du sérieux de telle ou telle compagnie. On ne peut pas non plus être certain de la viabilité d’un acteur ou d’un autre et BitPlastic est un bon exemple de ces incertitudes.

La société a pourtant été un des pionniers de la carte de débit en Bitcoin, mais aujourd’hui le site est difficile (impossible ?) d’accès. Les conditions mêmes de fonctionnement de la carte incitent à la prudence, surtout pour les néophytes. En effet, afin de protéger votre anonymat, aucun nom ne figure sur votre carte. Cette « discrétion » se retrouve au niveau de la société qu’il est délicat de tracer pour vérifier son sérieux. Dans le doute, prudence.

En savoir plus

Newsletter Begeek


Recevez le meilleur de Begeek sélectionné par la rédaction.


Recevez chaque jour notre sélection de bons plans !

Contenu sponsorisé