Clicky



Bons Plans

Google Android : FairSearch dénonce des pratiques anticoncurrentielles

Publié le

Google Android est l’OS leader sur le marché, mais FairSearch a décidé de porter plainte contre Mountain View.

17 entreprises comme Nokia, Microsoft, Oracle se sont réunies pour créer l’association baptisée FairSearch. Elle a décidé de porter plainte contre Google pour pratiques anticoncurrentielles. Le système d’exploitation Android serait utilisé selon l’avocat de l’association comme « un cheval de Troie pour tromper ses partenaires, monopoliser le marché des mobiles et contrôler les données des consommateurs ». Dans le monde des Smartphones, cet OS possède près de 70% de parts de marché, il est donc le leader. Ce n’est pas la première fois que Google est visé par une plainte puisqu’une enquête antitrust a été ouverte en 2010. Le Vice-président de la Commission européenne a indiqué que ces deux affaires étaient différentes et elles seront étudiées indépendamment.

Google Android visé par 17 sociétés

Les fabricants télécoms seraient invités à mettre en avant les applications Google notamment lorsqu’ils souhaitent intégrer l’OS Android dans leurs mobiles. Les 17 sociétés reprochent donc à Mountain View d’imposer des conditions aux fabricants. Google est accusé de profiter de sa position dominante pour faire la promotion de ses services comme YouTube ou encore Maps. L’association FairSearch voudrait que la Commission européenne fasse le nécessaire pour « protéger la concurrence et l’innovation ». Elle explique par le biais de son avocat que si des sanctions ne sont pas prises, la firme de Mountain View aura tout le loisir de continuer sur cette voie, ce qui pourrait nuire au marché des Smartphones et surtout à l’innovation.

Google abuse de sa position dominante ?

Google Android est donc visé après une première enquête sur le moteur de recherche. La société de Mountain View est accusée de détourner le trafic dans le but de diriger les internautes vers ses propres services. Les deux enquêtes sont donc différentes, mais les faits reprochés sont semblables. La Commission européenne pourrait infliger une lourde sanction à Google pour abus de position dominante.

Source : Numeriques
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform