Clicky



Bons Plans

Vol de Brevets : Microsoft s’attaque à Kyocera, son futur partenaire

Publié le
Le smartphone ultra-resistant Kyocera Torque

Microsoft pourrait bientôt traîner le japonais Kyocera en justice pour une affaire de vol de brevets.

Dans le secteur des nouvelles technologies, la course à l’innovation fait sans cesse rage. Les géants du secteur s’affrontent à coup de dépôt de brevets afin de protéger leurs inventions et il n’est pas rare de voir deux firmes s’attaquer en justice pour des affaires de violation de brevets technologiques. Apple par exemple a récemment du payer 553 millions de dollars de dédommagement à la société Smartflash, passée maîtresse dans l’art du dépôt de brevet et des actions en justice contre les géants du secteur IT.

Cette fois, c’est Microsoft qui lance les hostilités contre la firme Kyocera, spécialisée dans de nombreux secteurs et en partie dans le secteur de la téléphonie mobile.

Plainte pour le vol de 7 brevets de Microsoft

La firme de Redmond a en effet déposé une plainte au tribunal de Washington contre le groupe japonais Kyocera à qui elle reproche le vol de technologies brevetées par Microsoft. Kyocera aurait implanté ces technologies protégées dans trois de ses smartphones, le Duraforce, le Brigadier et l’Hydro.

Microsoft reproche à la firme nippone d’avoir allègrement copié les technologies de messagerie et de géolocalisation créées par Nokia, racheté en 2013 par Redmond qui a donc acquis ces brevets dans le même temps. Au total, ce sont 7 brevets qui auraient été copiés sans autorisation ni achat de licence.

Kyocera implantera bientôt Windows Phone

Les trois smartphones visés par la plainte de Microsoft tournent sous Android et Redmond exige que ces derniers soient retirés rapidement du marché américain.

Détails amusants (ou non selon le côté où l’on se place ! ), Kyocera a présenté un prototype de smartphone tournant sous Windows Phone qui annonce une probable collaboration entre les deux sociétés. La firme de Redmond serait donc prête à traîner un partenaire potentiel devant les tribunaux si le conflit ne se réglait pas rapidement à l’amiable.

Crédits Photos : Kyocera.com
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform