Clicky



Bons Plans

Projet Morpheus : le casque de réalité virtuelle PS4 de Sony

Sony présente son casque de réalité virtuelle et espère en faire sur PS4 un nouveau média grand public

| Modifié le 21 mars 2014 à 11h37
Projet Morpheus : le casque de réalité virtuelle PS4 de Sony

[MISE à JOUR] Selon une interview de Shuhei Yoshida, le casque Morpheus ne sortira pas avant 2015 et son prix devrait se situer assez nettement sous la barre des 1000$.

 

Comme Shuhei Yoshida, grand patron de Sony Computer Entertainment (SCE)  l’a lui-même ironiquement souligné en introduction, on ne peut pas dire que la présentation du casque de réalité virtuelle destiné à la PS4 soit une grande surprise. Les rumeurs n’avaient pas manqué et le monde du jeu vidéo attendait cette annonce de pied ferme. Le casque PS4 a donc été dévoilé hier, mardi 18 mars durant la session Sony de la Game Developers Conference (GDC).

Le casque PS4 fonctionne avec PlayStation Move et PlayStation Camera

Après un rappel des nombreuses innovations dont Sony a déjà été fer de lance par le passé, Shuhei Yoshida a déclaré qu’il était temps de repousser les limites du jeu grâce au projet Morpheus. Nous n’épiloguerons pas sur le nom du casque, la « subtile » référence au personnage de la trilogie Matrix semble très claire, même si elle n’a pas été mentionnée sur la scène de la GDC. L’introduction par Yoshida a bien insisté sur le fait que Sony travaille sur cette technologie depuis plusieurs années déjà en montrant des photos du big boss portant des prototypes remontant même à 2010. Il a d’ailleurs été souligné que le Projet Morpheus reste un projet en cours d’évolution. Ce n’est donc pas une version finale qui a été présentée. Sony a clairement exprimé son souhait d’obtenir de nombreux retours de développeurs afin de poursuivre l’amélioration de son système de réalité virtuelle. Enfin, Yoshida a indiqué que Morpheus cible prioritairement la PS4. Le casque utilisera PlayStation Move pour les contrôles et PlayStation Camera en assistance aux capteurs internes pour assurer le suivi des mouvements.

La réalité virtuelle pour le grand public ?

C’est Richard Marks, Directeur du département Recherche et développement de Sony, qui a pris la relève pour entrer dans le vif du sujet. L’objectif du constructeur japonais est bien de faire de Morpheus un objet grand public. Toutefois, la réussite de ce projet va dépendre de la capacité de Sony à relever 6 défis qui sont principalement d’ordre technique : la Vue, le Son, le Suivi des mouvements, le Contrôle, la Facilité d’utilisation et le Contenu.

  • Pour l’image, il est évident qu’une haute résolution doublée d’une fréquence d’image élevée sont indispensables. On notera au passage que l’expérience qu’a Sony dans le domaine optique sera un atout qui pourrait faire la différence. En termes de spécifications techniques d’affichage, le casque présenté propose un angle de vue à 90 degrés. Sa dalle LCD de 5 pouces propose une résolution de 1920×1080 en RVB (960×1080 pour chaque œil) sans qu’on en connaisse pour l’instant le taux de rafraîchissement.
  • Le son est essentiel à l’immersion de l’utilisateur. Outre le réalisme, la précision spatiale est primordiale. En la matière, le casque est capable de simuler l’oreille humaine grâce à 60 enceintes virtuelles disposées tout autour de l’utilisateur afin de lui permettre de percevoir précisément la provenance d’un son.
  • Le suivi des mouvements est peut-être la partie la plus importante pour juger de la qualité d’un casque de réalité virtuelle. Sony a décidé d’utiliser la même technologie que celle de PlayStation Move, mais avec des capteurs plus performants : 1000 Hertz et rotation à 360 degrés. Le casque est équipé d’un accéléromètre ainsi que d’un gyroscope.
  • La précision du contrôle est considérée par les équipes R&D de Sony comme le défi le plus dur à relever. C’est PlayStation Move qui doit servir de base aux contrôles au sein du monde virtuel. On sait que la version actuelle propose un espace utilisable de 3 mètres cube.
  • L’objectif affiché est de proposer un casque très facile d’utilisation. Pas question d’imposer  des paramétrages fastidieux à répétition, mais plutôt proposer une approche « plug and play » permettant d’enlever et de remettre facilement le casque pour passer d’une expérience à l’autre de manière fluide. Par ailleurs, le design de l’objet est pensé pour le confort, notamment pour une utilisation prolongée.
  • Le contenu proposé, enfin, est bien évidemment essentiel. À ce propos, on notera avec attention la volonté affiché par Sony de ne pas cantonner la réalité virtuelle aux seuls jeux vidéo. Plusieurs projets sont e développement en interne, mais l’objectif est aussi d’attirer de nombreux développeurs externes et de faire de la PlayStation 4 le meilleur endroit pour travailler sur la réalité virtuelle.

La réalité virtuelle n’est pas un accessoire, c’est un nouveau média

C’est Anton Mikhailov, ingénieur logiciel chez Sony R&D, qui a pris en charge la fin de la présentation. Les règles du jeu changent lorsqu’on passe d’un jeu classique à une expérience de réalité virtuelle. L’ingénieur souligne qu’il y a encore de la marge avant de pouvoir arriver à un niveau tel de réalisme qu’on ait du mal à distinguer vie réelle et réalité virtuelle, mais bon on s’en doutait un peu ! L’un des principaux obstacles réside dans la détection des mouvements pour l’ensemble du corps. À cela s’ajoutent les problèmes de gestion de la position des bras et de la profondeur ainsi que le souci du clipping.

La prise en main du volant est directe

Pour l’instant, les jeux de course automobile font partie des expériences les plus convaincantes car la prise en main du volant est très directe et permet de réduire la conscience que l’utilisateur doit avoir de l’interface dans un jeu différent. Avec la réalité virtuelle, l’émotion est amplifiée et les développeurs peuvent recourir à des effets tels que le vertige, la peur du noir, etc.

Projet Morpheus proposera un écran de partage social et du gameplay asymétrique

La fonctionnalité d’écran social partage le signal de l’écran sur celui du téléviseur. Le porteur du casque pourra ainsi faire profiter les gens présents de son expérience. Ce n’est pas tout puisque ces personnes ne seront pas obligées de se limiter au rôle de spectateur. Le jeu asymétrique prévoit en effet la possibilité pour eux d’interagir avec le monde dans lequel évolue le porteur du casque. Voilà qui promet potentiellement de bonnes rigolades.

Jeux, date de sortie et prix du casque de réalité virtuelle PS4

Eve Valkyrie

Eve Valkyrie

Concernant les titres en développement, on sait que Sony London Studio travaille sur The Deep. Ont également été mentionnés Thief et Eve: Valkyrie ainsi que The Castle, un titre de SCE dans lequel le joueur utilisera PlayStation Move comme une arme. Par ailleurs, des partenariats de développement ont été affichés avec Epic Games, Crytek, Autodesk et Unity.

Sony fait « aussi vite que possible »

Connecté par un fil de cinq mètres de long, le casque devrait opter pour une version sans fil dans sa forme finale. Aucune date de sortie n’a été annoncée. Sony a uniquement affiché sa volonté de faire « aussi vite que possible », sachant que c’est évidemment la PS4 qui sera la plateforme de choix pour ce projet, même si la PS Vita pourrait être concernée si le casque parvient à se débarrasser de ses câbles. Une éventuelle compatibilité PC n’a jamais été évoquée. Ce qui est sûr, c’est qu’un kit de développement sera rapidement mis à disposition.

Enfin, pour ce qui est du prix, Sony cherche à ce qu’il soit le plus bas possible, mais il n’est pas encore possible de le définir alors que le casque reste en cours de développement. Pour avoir un ordre d’idée

Bientôt de la concurrence chez Microsoft avec la réalité virtuelle sur Xbox One ?

Avec cette présentation complète et ambitieuse, Sony se pose en candidat sérieux sur le marché, encore largement inexploité, de la réalité virtuelle. Ce n’est pas toutefois le seul acteur, loin s’en faut. On pense évidemment à l’Oculus Rift, né sur Kickstarter et dont un nouveau prototype dénommé Crystal Cove a été présenté en début d’année par Oculus VR. On sait par ailleurs que Valve travaille sur sa propre technologie.

Quant à Microsoft, il est fort probable que l’américain garde une annonce de grande ampleur dans sa manche, peut-être pour l’E3. C’est derrière le nom de Projet Fortaleza que se cacheraient les lunettes de réalité virtuelle de Microsoft, lunettes qui fonctionneraient bien évidemment de pair avec Kinect. Quoi qu’il en soit, la bataille de la réalité virtuelle ne fait que commencer et il se pourrait bien qu’elle dure longtemps.

Source : VG 24/7
Commentaires
Test produits
Longform