Clicky



Bons Plans

Jeu de go : quand l’intelligence artificielle surpasse l’humain

Publié le
Le jeu de go Le jeu de go

Lee Se-Dol, le champion du monde de go, a perdu son match contre AlphaGo, le programme développé par Google. La machine a remporté 4 manches sur 5.

Lee Se-Dol n’aura pas su adapter son jeu contre AlphaGo. Celui qui a gagné 8 fois le titre de meilleur joueur de go au monde aura finalement été battu par la machine. Il n’aura réussi qu’à remporter une partie sur les cinq disputées. Faut-il s’inquiéter des progrès en matière d’intelligence artificielle ?

Jeu de go : AlphaGo a battu à plate couture le champion de la discipline

Après avoir défait le champion européen Fan Hui, AlphaGo a battu le grand champion du jeu de go, le coréen Lee Se-Dol, 4 à 1. Ce jeu d’origine chinoise nécessite des capacités qui vont bien au-delà du simple calcul, un grand joueur de go doit faire appel à la créativité et l’intuition.

Alors que l’on pensait ces capacités réservées aux humains, ce n’est plus le cas, avec AlphaGo, Google démontre que l’intelligence artificielle a énormément progressé et cela pourrait devenir inquiétant. Cependant, selon Olivier Teytaud, chercheur à l’Inria (l’Institut national français de recherche en informatique) la machine a ses limites. « Tant que l’on considère des tâches très cadrées, la machine peut lutter et finit par nous dépasser » déclarait-il, en ajoutant : « Mais la machine est incapable d’approcher les performances humaines par exemple sur les questions de bon sens, comme savoir si les éléphants font de la peinture à l’huile. Ou sur les tâches mal spécifiées et inattendues : aucune machine ne peut décider d’une stratégie d’entreprise ou gérer un pays… et encore moins programmer AlphaGo ! »

Les machines domineront-elles le monde ?

Faut-il craindre un scénario « à la Terminator », un monde dans lequel les machines ont pris le dessus sur les humains ? Selon le directeur du laboratoire IA de Facebook, Yann Le Cun, « Il n’y a pas de danger – en tout cas dans les décennies à venir – d’un scénario à la Terminator où les robots domineraient le monde« . « C’est complètement improbable« .

D’après différents experts en intelligence artificielle, le plus grand risque reste celui de piratages dont pourraient être victimes les systèmes utilisant l’intelligence artificielle et la façon dont celle-ci est programmée. Un robot reste un robot et exécutera ce que l’on lui demandera. Les voitures autonomes en sont un parfait exemple. « Si vous ordonnez à votre voiture autonome de vous emmener à l’aéroport «le plus vite possible», va-t-elle rouler à 300 km/heure en écrasant les piétons« , s’interrogeait par exemple Thomas Dietterich, de l’Université de l’Oregon.

Source : fr.canoe.ca
Crédits Photos : Wikipedia
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Articles Liés
Test produits
Longform