Clicky



Bons Plans

Trois exoplanètes susceptibles d’être habitables ont été découvertes

Publié le | Modifié le

Une équipe de chercheurs vient d'annoncer la découverte de 3 exoplanètes "potentiellement habitables" en orbite autour d'une étoile naine. Mais la prudence reste de mise.

Trois exoplanètes dont les particularités seraient compatibles avec l’existence d’une certaine forme de vie ont été découvertes par une équipe internationale de chercheurs. Bien qu’il soit impensable de s’y rendre un jour, étant bien trop éloignées, les scientifiques sont optimistes en ce qui concerne l’étude de leur atmosphère notamment.

Trois exoplanètes découvertes autour d’une étoile naine

C’est grâce au télescope belge Trappist, qui se trouve dans l’observatoire européen austral (ESO), au Chili, que ces 3 exoplanètes ont été découvertes. Elles sont situées à environ 40 années-lumière de la Terre et, d’après les scientifiques responsables de cette triple découverte, elles seraient “potentiellement habitables“.

Ce trio orbite autour de l’étoile naine Trappist-1, qui se situe dans la constellation du Verseau et qui  a une taille comparable à celle de Jupiter. Deux de ces exoplanètes sont très proches de leur étoile. En comparaison avec la Terre, une année sur la planète la plus proche ne dépasse pas un ou deux jours. Sur cette dernière les températures pourraient atteindre les 100°C alors que sur la plus éloignée elles ne dépasseraient pas les 30°C. Celle-ci pourrait “potentiellement abriter de la vie sur toute sa surface, expliquait Michaël Gillon de l’Université de Liège en Belgique, un des chercheurs responsables de cette découverte. En revanche, les deux autres “sont trop chaudes pour cela mais pourraient avoir des zones d’habitabilité, avec des températures suffisamment basses pour permettre l’existence d’eau liquide et peut-être de vie” ajoutait-il.

Pour Michel Viso, responsable des programmes d’exobiologie au CNES et interrogé par Paris Match, il convient de raison garder : “dès que l’on parle de zone d’habitabilité, tout le monde s’excite (…) Il y a déjà des individus qui rêvent en disant qu’elles sont déjà habitées (…) Il y a donc une surestimation des potentialités démontrées de ces astres. L’espoir de la vie existe mais il est fondé sur quelques faits et beaucoup d’extrapolations”.

Désormais, une étude de leur atmosphère doit être réalisée

Si, d’après les chercheurs, les caractéristiques de ces exoplanètes se rapprochent de celles de notre Terre, il va falloir approfondir les recherches pour savoir si elles sont vraiment propices à la vie. Il est notamment nécessaire de savoir de quoi est composée leur atmosphère et définir précisément leur masse.

Cependant, pour réunir ces informations, les scientifiques n’ont pas la technologie nécessaire. Pour cela, ils comptent utiliser le télescope spatial à infrarouge James Webb, qui sera lancé par la Nasa en 2018 et également le Télescope géant européen qui est actuellement en cours de construction.

Source : leparisien.fr
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform