Clicky



Bons Plans

The Witcher : Andrzej Sapkowski revient sur le deal avec CD Projekt RED

Publié le
L'auteur des romans The Witcher ne gagne rien avec les jeux.

L'auteur de The Witcher a récemment déclaré dans une interview que les adaptations vidéoludiques de la série de romans par le studio polonais CD Projekt RED ne lui rapportent rien.

Après avoir publié sa première nouvelle, Le Sorceleur (Wiedzmin), dans Fantastyka, le magazine de littérature fantastique polonais de référence, le romancier Andrzej Sapkowski a créé un cycle de contes basé sur le monde du Sorceleur qui comprend trois collections d’histoires courtes et cinq romans. Ce fameux cycle et ses nombreux autres livres ont fait de lui l’un des auteurs fantastiques les plus connus de la Pologne des années 1990.

The Witcher : l’origine de l’adaptation vidéoludique

Alors que la popularité de son oeuvre est au sommet, l’auteur polonais signe un deal avec le studio fondé par Marcin Iwinski et Michał Kicinski dans les années 2000 pour adapter la licence The Witcher en jeu vidéo. Il a bien voulu revenir sur ce moment dans une récente interview accordée à Eurogamer : “Ils sont venus avec une énorme somme d’argent. Ce que j’attends d’une adaptation : une grosse somme d’argent. Voilà tout. J’ai accepté qu’ils écrivent une histoire complètement différente avec mes personnages et mon ontologie de ce monde désaxé. Ils devaient se lancer dans des histoires différentes alors j’ai dit : ‘Pourquoi pas ? Je vous en prie, montrez-moi à quel point vous êtes bons’.

The Witcher : l’auteur ne gagne rien sur la vente des jeux

Après avoir vendu les droits pour l’adaptation vidéoludique de The Witcher, Andrzej Sapkowski ne s’attendait pas à un tel succès critique et surtout commercial : “J’ai été suffisamment stupide pour leur vendre les droits intégralement. Ils voulaient me proposer un pourcentage sur les bénéfices. J’ai dit : ‘Non, il n’y en aura pas du tout, donnez-moi tout l’argent maintenant ! La totalité’. J’ai été stupide. J’ai été assez stupide pour tout laisser entre leurs mains parce que je ne croyais pas en leur succès. Mais qui pouvait le deviner ? Pas moi.

Bon joueur, il reconnait la qualité des jeux de CD Projekt RED : “Les jeux sont très bien faits. Et ils méritent tous les bénéfices qu’ils en tirent. Ils le méritent. Les jeux sont très, très bons.

Crédits Photos : Wroclaw Gazeta
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform