Clicky



Bons Plans

Le soleil est en pleine poussée d’acnée

Publié le
Une éruption solaire le 24 octobre 2014.

Le soleil est en colère, et dans un état anormal. Une tache grande comme Jupiter sur sa surface engendre de grosse éruptions.

Il faut remonter à 1990 pour se souvenir de la présence d’une tache solaire aussi impressionnante à la surface du soleil. Et le terme est faible, puisque cette tache est de la taille de Jupiter, soit près de 140.000 kilomètres de diamètre. Les amateurs ont même pu se délecter du phénomène, à l’oeil nu s’il vous plaît. Inutile de vous rappeler d’éviter de faire de même sans filtres spéciaux.

Le problème, c’est que notre étoile est sensée se trouver dans un état décroissant d’activité. Les éruptions solaires qui résultent de cet intense travail ont causé localement sur Terre des perturbations des systèmes GPS et des communications en ondes courtes.

Soleil : 6 éruptions majeures en 10 jours

Les taches solaires sont d’immenses réservoirs à énergie magnétique. Le plasma se trouve empêché de naviguer normalement, et le passage de la chaleur de l’intérieur à l’extérieur du soleil est ralenti. Mais revenons à l’énergie magnétique; celle-ci, après s’être accumulée, finit par jaillir brusquement en éruptions solaires chargées de rayons X et ultraviolets. Si en quelques jours seulement, 6 grosses poussées ont pu être notées, le bouclier magnétique de notre bonne vieille Terre a bien travaillé et repoussé ce qui aurait pu fortement perturber le fonctionnement des satellites.

La révolution du soleil sur lui-même étant de 27 jours, la tache va commencer à disparaître de notre vue, ce qui ne signifie pas que certaines éruptions solaires ne puissent pas nous atteindre. Comme l’explique Miho Janvier, une spécialiste du soleil à l’université de Dundee, “les particules chargées peuvent suivre des lignes courbes qui les ramènent vers la Terre. Ce risque va néanmoins très fortement diminuer”.

Crédits Photos : NASA
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform