Clicky



Bons Plans

Sécurité: la part de sites web sécurisés a explosé

Publié le
Attention aux URL courtes

Voilà qui démontre l’efficacité d’une vraie politique globale au niveau de la sécurité sur le web, dans son dernier Transparency Report, Google montre que les connexions HTTPS sont devenues la norme et non l’exception.

Si vous surfez toute la journée et que vous prêtez attention à ce détail, vous avez forcément dû remarquer que de plus en plus de visites sur des pages web se font via des connexions HTTPS, notamment grâce une politique mondiale menée par les moteurs de recherche, ayant intégré dans leurs algorithmes de référencement cette question, mais aussi par les navigateurs internet. En gros, pour les moteurs, les sites qui passent au HTTPS, bénéficie d’un petit coup de pouce algorithmique par rapport à ceux qui ne l’utilisent pas au niveau de leur référencement et pour les navigateurs, une alerte survient lorsque vous arrivez sur un site non HTTPS, ce qui crée un réflexe de méfiance chez l’internaute.

HTTPS: le trafic Web est de mieux en mieux sécurisés

Le résultat s’est rapidement fait remarquer puisque aujourd’hui la majorité des sites y ont recours dans le monde. Dans son dernier Transparency Report, Google met donc en avant les chiffres qu’il détient et ces derniers sont excellents, même si du chemin reste à parcourir.

Google montre que 64% du trafic Web effectué depuis Android est protégé, un joli progrès car il y a seulement 12 mois ce chiffre était de 42%. Même son de cloche sur macOS et ChromeOS, par exemple sur Chrome, plus de 75% de la navigation effectuée depuis Chrome se fait désormais via des connexions sécurisées. Du côté des connexions effectuées depuis des terminaux sous Windows, 66% sont des pages HTTPS. Rappelons que pour Windows le chiffre était de 39% en mars 2015.

Si l’on prend le TOP 100 des sites les plus visités dans le monde, le bond est également spectaculaire malgré les importantes contraintes techniques que cela peut parfois représenter en raison de leur dimension et de l’écosystème qui gravite autour d’eux. Pourtant, 71 sites sont désormais en HTTPS, ce qui représente le double qu’il y a à peine un an, où ce chiffre était de 37.

La lutte pour la sécurisation des connexions entre les terminaux et le web n’est donc pas terminée et ne le sera sans doute jamais, car une fois que le HTTPS sera un standard et que des hackers perceront ses défenses, une nouvelle norme plus sécurisée cherchera à s’imposer.

Crédits Photos : ktsdesign
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform