Clicky



Bons Plans

Trop polémique, l’application Stolen est retirée de l’App Store

Publié le
L'application Stolen - capture d'écran du compte Twitter Stolen! L'application Stolen - capture d'écran du compte Twitter Stolen!

Après à peine 1 semaine de disponibilité, l'application Stolen, qui permettait de spéculer sur des profils Twitter, est retirée de l'App Store par ses concepteurs.

L’application Stolen, lancée il y a seulement quelques jours permettait à ses utilisateurs d’acheter virtuellement des profils de compte Twitter, notamment ceux de célébrités mais pas que. Un petit jeu que certains utilisateurs de Twitter trouvaient plutôt malsain. Sous les critiques, les concepteurs de l’appli ont décidé de la retirer de l’App Store.

L’appli Stolen n’est plus disponible sur l’App Store

Les choses étaient plutôt bien parties pour l’application Stolen (volé), après seulement 3 jours, elle entrait dans le top 50 des applications les plus téléchargées sur l’App Store. Cependant, elle a disparu de la boutique dans la nuit de jeudi à vendredi, ses concepteurs ayant choisi de la retirer. « Nous avons entendu les inquiétudes de chacun et avons décidé que la meilleure chose à faire était de fermer l’application » peut-on lire sur le compte Twitter de l’application.

Cette application, disponible seulement sur invitation, permettait à ses utilisateurs d’acheter et de racheter virtuellement des comptes Twitter afin de les collectionner. Chaque utilisateur avait droit à une somme de départ de 500 000 dollars virtuels. Les spéculations allaient bon train sur les comptes de célébrités pour se les accaparer. Cependant certains détenteurs de compte Twitter ont vu d’un mauvais œil d’être traité comme une vulgaire valeur à la bourse, sans leur consentement. D’autant plus que les profils pouvaient être modifiés dans l’application et certains utilisateurs n’hésitaient pas à y poster des commentaires déplaisants voire offensifs.

Une absence totale de modération

Une autre critique faite à l’appli est que les commentaires laissés sur les comptes Twitter, achetés dans l’application, ne passaient par aucune modération et les abus n’ont bien évidemment pas tardé. Devant ces dérives, une élue américaine avaient envoyé une lettre à Twitter et Apple en leur demandant d’interdire l’application.

Devant ces pressions et déçus que les gens voient son application de cette façon, Siqi Chen, un des co-fondateurs de Stolen, expliquait vouloir « arrêter le préjudice, réel ou ressenti, causé à des personnes depuis le lancement de l’application« . Il ajoutait : « Nous n’avons pas passé des heures et des mois, en sueur et en larmes, pour construire quelque chose que les gens voient de cette façon« .

Source : lesechos.fr
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Articles Liés
Test produits
Longform