Clicky



Bons Plans

Paris Games Week : Cyprien et Squeezie interdits de scène

Publié le | Modifié le
Cyprien Gaming sans Cyprien ni Squeezie, c'est tristounet.

Le stand Cyprien Gaming de la PGW ne verra plus d'apparitions publiques de Squeezie et Cyprien pour raisons de sécurité

C’est sur la page Facebook de Cyprien Gaming que les deux compères Youtubeurs ont annoncé la décision de l’organisation de la Paris Games Week : ils ne pourront plus se produire sur scène durant cette édition du salon.

“On est vraiment désolé mais l’organisation nous a demandé d’annuler notre présence sur scène à la Paris Games Week car il trop de monde et débordement !Encore désolé mais des personnes ont fait des malaises tellement ça poussait partout. On s’excuse, on fait de notre mieux !”

https://www.dailymotion.com/embed/video/x28y960

C’est donc pour des raisons de sécurité que le duo, qui cumule plus de 11 millions d’abonnés entre leurs chaînes respectives et Cyprien Gaming, se voit contraint de stopper les rencontres sur scène avec des fans tirés au sort. Voilà qui décevra forcément tous ceux qui se faisaient une joie de voir en vrai leurs déconneurs préférés.

Ce n’est malheureusement pas la première fois que la Paris Games Week s’illustre dans les médias pour des questions de sécurité après les affligeantes bousculades de l’édition 2013 lorsque des éditions collectors de Call of Duty Ghosts étaient offertes aux premiers arrivés. L’année dernière, c’est surtout à l’entêtement d’Activision de maintenir ce type d’événement malgré des débordements précédents qu’on avait imputé la responsabilité des faits.

Toutefois, cette fois c’est peut-être l’organisation de la PGW qui a sous-estimé l’impact de le présence combinée des deux stars. Quoi qu’il en soit, il faut souligner que les premiers responsables restent les visiteurs eux-mêmes qui n’ont pas la présence d’esprit ou l’empathie nécessaires pour éviter de créer des mouvements de foule aussi dangereux. Il faut avouer que la moyenne d’âge du public de la PGW est plutôt basse, ce qui peut expliquer une certaine surexcitation collective.

Crédits Photos : Nicolas Catard
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform