Clicky



Bons Plans

Nudité et racisme : un photographe allemand défie Facebook

Publié le

Pour protester contre les politiques de Facebook qui censure plus facilement la nudité que les propos xénophobes, un photographe allemand poste une photo avec une femme à la poitrine dénudée.

Un photographe allemand a fait le buzz sur Facebook la semaine dernière. Celui-ci n’a pas hésité à poster une photo dans laquelle apparait derrière lui une femme aux seins nus afin de protester contre les politiques du réseau social, plus enclin à  supprimer des photos de nudité mais plus laxiste sur les commentaires à caractères xénophobes.

Facebook laisserait passer les commentaires xénophobes

La semaine dernière, la star des réseaux sociaux c’était le photographe allemand Olli Waldhauer. Pour contester les politiques de Facebook quant à la censure, il a posté sur le réseau une photo qui le représente en premier plan avec un carton sur lequel est inscrit un texte à caractère xénophobe : “N’achetez rien chez les métèques“. Derrière lui se trouve une jeune en petite culotte, exhibant sa poitrine. A droite sur la photo on peut lire “L’une de ces personnes viole les règles de Facebook“.

Je veux que Facebook efface la photo en raison de son contenu (raciste) et non à cause de la nudité” avait déclaré le photographe au moment de la publication de la photo. Facebook n’a pas tardé à réagir, 2 heures plus tard la photo a bien été éliminée mais au motif des principes anti-nudités du réseau social.

Les internautes ont fait circuler la photo

Facebook est prompt à réagir lorsqu’il s’agit de nudité mais est régulièrement pointé du doigt pour laisser passer les messages et commentaires xénophobes des utilisateurs.

La photo a été énormément partagée et repostée, accompagnée du hashtag #nippelstatthetze (“mamelons plutôt que dénigrement” raciste), avant d’être éliminée. L’artiste, qui est engagé au côté des migrants, se dit satisfait des réactions face à son cliché : “Je trouve ça bien que tant de personnes aient téléchargé la photo et montré qu’ils ne veulent pas de messages racistes sur Facebook” se félicitait-il.

Heiko Maas, le ministre de la Justice allemand avait contacté Facebook afin de faire appliquer une nouvelle charte qui garantirait l’élimination des messages racistes. La branche allemande du réseau avait annoncé 3 mesures pour lutter contre les propos de ce type, notamment un accord avec une organisation qui contrôlerait les contenus.

Source : lepoint.fr
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform