Clicky



Bons Plans

Du nouveau dans l’affaire de l’iPhone du tueur de San Bernardino

Publié le
Un iPhone 6 Plus

Selon Apple, le FBI aurait pu récupérer les données de l'iPhone du tueur de San Bernardino si le bureau n'avait pas essayé de bidouiller l'appareil.

Une affaire oppose ces derniers jours le FBI à la firme de Cupertino, cette dernière refusant de révéler la clé de déchiffrage de ses appareils au bureau d’investigation, dans le cadre d’une enquête sur le massacre de San Bernardino. Apple affirme que le FBI aurait pu avoir accès aux données de l’iPhone concerné s’il n’avait pas modifié le mot de passe iCloud.

Pas besoin de créer une backdoor pour accéder à l’iPhone selon Apple

Cette affaire fait actuellement le buzz sur la toile et est devenue publique au fur et à mesure des communications des 2 parties. Aux dernières informations, Apple affirme que le FBI aurait pu récupérer les données de l’iPhone du terroriste sans exiger à la firme à la pomme de leur révéler la clé pour pouvoir le décrypter. Avec seulement une aide technique de leur part les enquêteurs auraient pu récupérer les données.

Les sauvegardes automatiques des données de l’iPhone sur iCloud se font la nuit dès lors que l’appareil est connecté en WiFi sur un réseau connu. Une simple sauvegarde aurait ainsi pu envoyer les informations vers l’espace iCloud du terroriste. Avec l’aide de la firme de Cupertino, cette technique aurait ainsi permis aux agents du FBI de récupérer les données sans exiger à Apple de mettre en œuvre des solutions qui pourraient affaiblir les systèmes de protection des données de ses clients. Leurs chances auraient été compromises dès lors que le mot de passe de l’espace iCloud a été changé par les techniciens du FBI.

John McAfee met son grain de sel

John McAfee, le fondateur de la société qui édite les logiciels de sécurité qui portent son nom propose une solution aux 2 parties. Il affirme qu’en 3 semaines, avec une équipe de hackers, il lui serait possible de pirater l’iPhone sans installer de backdoor. Le FBI pourrait ainsi récupérer les informations dont il a besoin pour continuer son enquête et Apple n’aurait pas à intervenir.

Il a même promis de manger sa chaussure en direct à la télévision si sa technique ne fonctionnait pas.

Crédits Photos : Pexels
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Articles Liés
Test produits
Longform