Clicky



Bons Plans

ExoMars : une mission pour analyser notre voisine rouge

Publié le | Modifié le
La mission ExoMars est prête à décoller - capture d'écran du compte Twitter de ESA France La mission ExoMars est prête à décoller - capture d'écran du compte Twitter de ESA France

La mission ExoMars sera lancée lundi prochain à 10h31 depuis Baikonur. Le but est de faire l'exploration de la planète rouge et de son atmosphère.

Lundi commencera la mission ExoMars qui comporte deux étapes. Cette première étape consiste à envoyer une sonde qui tournera autour de la planète rouge afin d’analyser l’atmosphère et à lâcher un atterrisseur pour récolter des informations qui serviront à la seconde étape de la mission en 2018.

Tout est prêt pour le départ de la mission Exomars

Mars a-t-elle hébergée la vie ? C’est une question qui taraude les scientifiques. Selon les informations récoltées par Curiosity, qui se promène sur la planète rouge depuis 2012, c’est une possibilité. Pour aller plus loin dans les recherches, l’Agence spatiale européenne et Roscosmos, l’agence spatiale russe, se sont associées pour lancer la mission ExoMars, dont la première étape commencera ce lundi 14 mars à 10h31.

A cette heure précise, une fusée russe Proton décollera depuis Baikonur avec à son bord un orbiteur et une capsule de descente. Les 2 équipements devront voyager pendant 7 mois, l’arrivée à destination est prévue le 19 octobre 2016. Le module de descente, baptisé Schiaparelli (selon un astronome italien du 19ème siècle), se détachera et viendra se poser sur Mars. Pour les scientifiques il s’agira d’étudier les techniques d’entrée dans l’atmosphère et d’atterrissage afin de préparer la deuxième étape de la mission ExoMars. Schiaparelli aura une durée de vie courte, seulement 2 à 4 jours mais elle récoltera des données essentielles.

L’orbiteur ou sonde TGO (Trace Gas Orbiter) aura pour mission d’analyser l’atmosphère de la planète Mars. Le but est de quantifier sa composition en dioxyde d’azote, vapeur d’eau et autres éléments mais surtout en méthane. Ce dernier élément démontrerait l’existence d’une vie micro-organique sur la planète rouge.

La deuxième étape aura lieu en 2018

L’objectif de cette première mission ExoMars sera, entre autre, de préparer le terrain pour ExoMars 2018. Au mois de mai 2018, c’est un rover équipé d’une foreuse pouvant s’enfoncer jusqu’à 2 mètres dans le sol qui sera envoyé sur Mars, Il devrait arriver en janvier 2019. Cependant cette deuxième étape pourrait être repoussée de 2 ans faute de budget, notait le site « Euronews ».

Source : fr.euronews.com
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Articles Liés
Test produits
Longform