Clicky



Bons Plans

Lune : 40 ans après Apollo, la Nasa envoie une fusée vers notre satellite

Publié le | Modifié le

La Lune était au cœur du programme Apollo il y a plusieurs décennies. Notre satellite redevient une priorité pour la Nasa.

Les humains avaient le regard tourné vers la Lune le 21 juillet 1969, date à laquelle l’astronaute Neil Armstrong a posé un pied sur cet objet non terrestre. Il ne sera pas le seul puisque plusieurs astronautes ont pu fouler le sol de la Lune grâce au programme Apollo. Cela fait donc 40 ans que l’humain n’a pas posé le pied sur notre satellite naturel. La Nasa et les passionnés tentaient d’étudier d’autres astres, mais l’Agence Spatiale américaine a décidé de faire de la Lune l’une de ses priorités. Dans cette optique, une fusée Minotaur 5 composée de 5 étages a décollé du centre de Wallops.

Étudier l’atmosphère de la Lune

À 5h27 (heure française), cette fusée a pris le chemin de la Lune avec à son bord une sonde baptisée LADEE. Cette dernière s’est séparée du dernier étage de la fusée une vingtaine de minutes après le décollage. Elle se dirige désormais seule vers la Lune qu’elle devrait atteindre d’ici une trentaine de jours. Après avoir atteint l’orbite lunaire, les scientifiques de la Nasa l’utiliseront pour obtenir diverses informations concernant ce satellite naturel de la Terre. L’objectif de cette mission s’articule autour de l’étude de l’atmosphère. Grâce à ses trois instruments, la sonde sera en mesure d’obtenir des informations sur la composition chimique et la structure de l’atmosphère. La Nasa a également un second objectif.

Les Chinois sur la Lune dans un an ?

Avec cette nouvelle mission qui est programmée 40 ans après les derniers astronautes d’Apollo, les scientifiques espèrent en apprendre davantage sur les astéroïdes. La transmission des observations sera effectuée avec la technologie laser dont la performance est aussi puissante que les réseaux de fibres optiques. La Nasa a également voulu mettre au point cette mission avant celle des Chinois qui ont l’intention d’aller explorer la Lune. Une scientifique du programme LADEE estime que l’alunissage pourrait perturber l’atmosphère du satellite naturel et l’affecter. D’ici la fin 2013, la Chine a le souhait d’envoyer un atterrisseur et d’autres pays partagent cette envie.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform