Clicky



Bons Plans

Le vaisseau de ravitaillement Progress a enfin ravitaillé l’ISS

Publié le | Modifié le

Après deux précédents échecs, dont le crash d’un cargo Progress sur terre, un vaisseau de ravitaillement russe s’est finalement amarré ce matin à l’ISS. L'opération s'est déroulée sans problèmes et les astronautes ont pu ravitailler la station.

Les dernières tentatives de ravitaillement ont été plutôt stressantes pour les habitants de la Station spatiale internationale, après les deux précédents échecs, dont l’un s’est terminé par le crash du vaisseau cargo Progress sur Terre. Ce matin, un nouveau vaisseau cargo ravitailleur Progress a finalement réussi à s’amarrer à l’ISS, un soulagement pour tous.

Le vaisseau de ravitaillement a réussi à s’amarrer à l’ISS

Le vaisseau cargo Progress M-28M avait décollé vendredi du cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan, et s’est arrimé à l’ISS ce matin à 10H11 heure de Moscou (07H11 GMT), après avoir effectué 34 fois le tour de la Terre. L’information a été divulguée par un porte-parole de l’agence spatiale russe Roscosmos.

L’équipage de l’ISS, malgré les deux précédents échecs de ravitaillement n’a cependant jamais été en danger, puisqu’il était possible de tenir jusqu’en octobre, mais ce vaisseau ravitailleur Progress a cependant été accueilli avec soulagement. Il transportait de la nourriture, des équipements scientifiques, de l’oxygène et quelques paquets destinés aux trois habitants actuels de la Station spatiale internationale.

Arrimage du Progress à l’ISS : « C’est Noël en juillet ! »

Actuellement se trouvent dans l’ISS, l’américain Scott Kelly et les russes Guennadi Padalka et Mikhaïl Kornienko. Guennadi Padalka reviendra sur terre en novembre et les deux autres en mars, mais d’ici là, ils seront rejoints par trois spationautes durant le mois de juillet.

Il s’agit donc de la fin d’une série noire et les spationautes ont d’ailleurs tenu à ironiser la situation en tweetant « C’est Noël en juillet ! ». Guennadi Padalka a déclaré au centre de contrôle : « Félicitations, les gars, votre vaisseau cargo est arrivé et il est en parfait état ». Toutefois, malgré un arrimage réussi, ce vaisseau cargo connaitra quand même une fin tragique puisqu’il va servir de poubelle durant 4 mois aux spationautes et devra s’écraser sur terre à l’issue, en se consumant dans l’atmosphère au-dessus du Pacifique.

Source : Le Parisien
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform