Clicky



Bons Plans

Jeff Williams le vétéran de l’espace est bien arrivé à l’ISS

Publié le
La nouvelle équipe envoyée vers l'ISS - capture d'écran du compte Twitter de la Nasa La nouvelle équipe envoyée vers l'ISS - capture d'écran du compte Twitter de la Nasa

Jeff Williams, l'américain qui battra le record de jour passés dans l'espace et les cosmonautes russes Oleg Skripotchka et Alekseï Ovtchinine sont bien arrivés à l'ISS.

L’ISS a accueilli de nouveaux membres d’équipage hier, les russes Oleg Skripotchka et Alekseï Ovtchinine ainsi que l’américain Jeff Williams. Le vaisseau Soyouz à bord duquel ils ont voyagé s’est bien arrimé samedi à 03h09 GMT, le système automatique ayant parfaitement effectué la manœuvre, sans intervention humaine.

ISS : Jeff Williams va battre le record de Scott Kelly

C’est à bord du vaisseau Soyuz-TMA-20M que les trois hommes sont arrivés à l’ISS hier, après avoir décollés depuis le cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan, vendredi à 21h26 GMT. Le vaisseau avait ensuite fait 4 fois le tour de la Terre en orbite avant de venir s’arrimer à la Station spatiale internationale, expliquait la Nasa.

La mission des nouveaux arrivants durera environ 6 mois. C’est le troisième séjour que M. Wiliams effectuera dans l’ISS, ce qui portera à 534 le nombre de jours cumulés dans l’espace pour cet astronaute de 58 ans. Il deviendra ainsi l’astronaute américain qui sera resté le plus de jours dans l’espace, battant le record de son compatriote Scott Kelly de 14 jours. Jeff Williams se disait très enthousiaste de retourner à bord de l’ISS, « Je me sens vraiment prêt à retourner dans l’ISS (…) c’est un grand privilège » déclarait-il à la télévision de la Nasa avant son départ.

250 études scientifiques sont au programme

Durant les six mois que vont durer leur mission, les nouveaux arrivants vont devoir mener pas moins de 250 études et expériences scientifiques dans le cadre de l’expérience « Fluid shifts ». Ces expériences seront menées dans le but d’étudier les effets d’un long séjour dans l’espace sur l’organisme afin de préparer un long voyage spatial.

Plus précisément, il s’agira d’étudier, entre autre, le déplacement des substances dans l’organisme en apesanteur mais aussi les variations de pression au niveau des vaisseaux sanguins et du crâne.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Articles Liés
Test produits
Longform