Clicky



Bons Plans

Free Mobile : près d’un appel sur deux n’aboutirait pas aux heures de pointe

Publié le

Selon une étude financée par le Magazine Capital et réalisée par Directique sur les villes de Lyon et Paris, le taux d’appels en échec de Free Mobile pourrait grimper jusqu’à 46% lors des heures de pointe.

Alors que les autorités de régulation assurent que Free Mobile respecte biens ses engagements en terme de couverture de la population, les abonnés eux ne cessent de remettre en cause la qualité de service délivrée par l’opérateur récemment arrivé sur le marché. En effet, beaucoup rapportent que de nombreux appels sont impossibles à passer à certains moment de la journée, ou encore que le service en ligne est difficile d’accès.

« Aux heures de pointe, c’est à dire entre 18h et 21h, le taux d’échec des appels téléphoniques passés sur Free Mobile atteint 46% à Paris et Lyon, quasiment un sur deux. Pour comparaison, il n’est que de 1% chez Orange, SFR et Bouygues », affirme le magazine.

En ce qui concerne les autres moments de la journée, le taux tournerait aux alentours de 14%, pour atteindre une moyenne de 32% sur la journée entière. L’Internet est également touché puisque 16% des connexions n’auraient pas été en mesure d’achever le téléchargement d’un fichier de 2 Mo. Comparativement, les trois autres opérateurs ont un taux variant entre 2 et 6% depuis leur réseaux respectifs.

Des problèmes qui sont souvent associés à l’itinérance entre Free Mobile et Orange, l’étude confirme cette tendance mais rapporte également que 4% des incidents sont liés directement au réseau de Free.

Pour mener cette étude de la façon la plus fiable possible, ce sont près de 9392 tests d’appels et 3619 tests de téléchargements qui ont été réalisés entre lundi et jeudi dernier dans différents secteurs de Paris et Lyon.

Via : Clubic
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform