Clicky



Bons Plans

Free Mobile : l’offre de forfaits présentée au lancement par Xavier Niel

Publié le | Modifié le

Xavier Niel, patron de Free, clôture la conférence de lancement de l’offre Free Mobile du 10 janvier en la présentant comme une offre conçue en 2007, sur un coin de bureau et qui n’a pas varié depuis lors. “Des tarifs définis comme justes et lié à un réseau centré sur l’Internet avec la volonté de diviser votre facture par deux.

À mesure que le buzz enflait depuis des mois il promettait des surprises à une communauté en effervescence et c’est réussi. Présenté comme le Robin des Bois défiant les opérateurs,  il a su être à la hauteur des attentes au cours d’un show à l’américaine. Derrière des écrans affichant le slogan Incroyable mais Free Xavier Niel annonce sur un ton déterminé : “Aujourd’hui plus rien ne sera comme avant“.

Plus de 600 000 internautes ont assisté au lancement de l’offre sur le live en streaming vidéo, dont la retransmission est disponible ci-dessous.

 

Mais reprenons l’étendue de l’offre de forfait Free mobile telle qu’elle fut présentée dans son ordre chronologique, point par point.

Une offre lisible

Présenté d’emblée comme étant la meilleure offre au prix standard du marché Free Mobile doit tout d’abord répondre au sentiment de “Ras le bol d’être engagé auprès d’un opérateur qui vend des offres chausse trappe très compliquées pour essayer de coincer son client dans une offre“. Et Xavier Niel ajoute “vous avez été pris pour des vaches à lait et avez besoin de donner une leçon à votre opérateur“.

Le patron de Free promet des CGU aux offres visibles et simples sans engagement. Tout doit tenir sur une page. Il tacle au passage SFR en feuilletant un épais catalogue de CGU présenté comme son chouchou en la matière. Il fait le constat d’un guide tarifaire de 70 pages minimum.

De l’illimité sans engagement de durée

L’objectif avoué de cette keynote est de marquer le 10 janvier 2012 comme un le jour historique d’un “bouleversement considérable dans le secteur de la téléphonie“.  Et il faut bien avouer que proposer un forfait illimité sans engagement tout compris a tout d’un bouleversement sans précédent.

Convaincu que la clientèle Free Mobile restera fidèle, Niel se montre particulièrement confiant lorsqu’il propose à son auditoire et plus largement à sa future clientèle, de faire leur choix après une comparaison entre l’offre Free mobile et celle de la concurrence. Les écarts de prix sont tels qu’il encourage le consommateur par ces mots : “Appelez votre opérateur, on vous laisse le choix des armes mais vous devez lui faire compendre qu’il doit s’ajuster à notre offre“.

Des tarifs au plus bas

En présentant un coût moyen d’une minute de voix à 15 centimes en moyenne soit 10 euros par heure Xavier Niel fulmine : Ras le bol de vous faire arnarquer avec les prix les plus élévés d’Europe, voire du monde […] Votre attente est de téléphoner sans compter. Cela doit devenir la règle du marché“.

Pour ce faire Free Mobile intégrera 40 destinations étrangères dans son forfait illimité.

Xavier Niel s’indigne de constater que le prix moyen d’un SMS en France est 0,10 € alors qu’il s’agit d’un “tout petit tweet“. Aussi il annonce que ce “forfait idéal“ Free Mobile inclura SMS et MMS en illimité.

Internet mobile déplafonné

Le 4e opérateur téléphonique compte également mettre fin à l’Internet mobile à 2 niveaux de ses concurrents.Internet n’est pas que le mail et le web, il est plus large et nous avons besoin de répondre à ça“.

Le réseau 3G de Free Mobile proposera ainsi 3 Go en fair use pour permettre notamment le partage peer to peer, la voix sur IP ou d’utiliser son mobile comme un relai par partage de connexion.

Les 4 millions de hotspots du réseau Free permettent le déploiement d’un nouveau protocole qui va permettre de donner plus de capacité et de débit aux utilisateurs mobiles.

Un forfait accessible à tous pour 19,99 €

En utilisant lebonforfait.fr un site de comparatif en se basant sur les caractéristiques détaillés de son offre, Xavier Niel fait le constat sans appel d’un big bang tarifaire.

Free a promis de diviser la facture par 2. Nous avons décidé de faire un forfait à prix de 19 euros 99 accessible à tout le monde“.

Le forfait à 19,99 euros par mois est 4,3 fois moins cher que ce que propose SFR ou 2,5 fois moins cher que ce que propose Sosh“.

De plus si vous êtes abonné chez Free vous obtenez un forfait à 15,99 € pour les mêmes conditions.

Des mobiles nus au meilleur prix

Aujourd’hui lorsque on achète un mobile chez un opérateur il le simlock. On vous prend un max d’argent et vous bloque pour vous empêcher de partir tout en mettant un logo sur votre appareil

Sur cette nouvelle attaque en règle des opérateurs, Niel annonce que tous types de mobile existant sur le marché seront proposés par Free Mobile.

De telle sorte que l’Iphone 4S sera disponible à partir de 1 €.  “Apple n’a jamais signé d’accord au lancement d’un opérateur. Nous sommes les premiers“. Niel affirme que pour par comparaison avec un engagement de 24 mois chez les 3 autres opérateurs, le coût sera 2 fois moins cher pour le consommateurs.

Un communiqué de presse circule actuellement sur le net et dévoile la grille tarifaire suivante pour le coût d’un iPhone 4 et 4S avec abonnement au forfait illimité. Pour les moins anglophones l’Upfront payment correspond prix à la commande pour le terminal, Monthly payment correspond aux mensualités dont il faudra vous acquitter pour la durée (Duration). L’information reste à vérifier puisque le site mobile.free.fr n’est pas accessible à l’heure où cette article est rédigé.

Avec le Samsung Galaxy S II à forfait équivalent (illimité), Niel promet un forfait 2x moins cher que les 3 concurrents.

L’achat du mobile sera séparé du forfait et pourra être étalé sur 12, 24 ou 36 mois.

Un forfait social plus juste

Xavier Niel émeut avec un certain sens du show marketé, lorsqu’il exprime son indignation face au forfait RSA.

Prévu pour “des tous petits consommateurs qui ont besoin de téléphoner 30 minutes“ il s’agit d’un forfait mis en place par les opérateurs historiques à la demande du gouvernement en 2009 avec 40 minutes de voix et 40 SMS.

Niel, amer, déclare que “L’État s’est entendu avec 3 opérateurs monopolistiques pour mettre en un place un forfaiT appelé Raquet Super Arnaque. Plus vous êtes pauvre plus on vous en met“.

Sur ces paroles véhémentes, l’offre de Free Mobile s’enrichit d’un forfait salutaire destiné aux plus démunis : 60 minutes de communication et 60 SMS pour 2 € par mois. Il y a de quoi applaudir à deux mains pour ce soutien à ceux qui en ont le plus besoin. Par ailleurs ce forfait RSA sera offert aux abonnés Free pour les 3 premiers millions de souscripteurs.

Free Mobile conference Xavier Niel Offre RSA

Et comme pour faire culminer l’émotion avec brio en cet instant, Xavier Niel annonce à l’auditoire qu’un forfait à 2 euros se trouve sous le siège des participants à la conférence, “Si vous n’en avez pas besoin offrez le à un proche, offrez le à un démuni, on en sera ravi“.

Disponibilité

Le service sera disponible partout en France avec une “couverture totale et même « quasi totale du Cantal » “ (référence humoristique à l’égérie Mamie du Cantal dont se souciait le PDG de France Telecom). À l’étranger le réseau devrait permettre des communications dans la “quasi totalité des pays“.

Par ailleurs plusieurs forfaits familiaux pourront être rattachés à un même compte. Ainsi un père de famille pourra gérer son foyer depuis un compte commun.

Les offres présentées devraient être limitées aux 3 premiers millions de souscripteurs. Il s’agit d’offres de lancement et Xavier Niel annonçait cependant sur Europe 1 un “point de rendez-vous“ une fois ce nombre atteint pour réévaluer leur offre, sans forcément augmenter ses coûts. L’offre pourra donc se renouveller, s’enrichir, devenir plus cher ou rester en l’état. Cela reste donc plutôt flou pour la suite…

Un recrutement de 1500 personnes est prévu pour assurer la qualité du service.

La souscription aux forfaits devrait être possible sur mobile.free.fr dès aujourd’hui mais il semblerait que le lancement effectif ait été retardé pour soit par saturation de leur serveur ou moins probablement comme d’autres le soupçonnent, pour des problèmes d’accords d’itinérance avec Orange… Affaire à suivre via notre rubrique Free Mobile.

Reste à voir les lignes bouger chez la concurrence puisque l’opération de déstabilisation du marché risque bien d’avoir des répercussions sismiques surtout suite au bouche à oreille qui s’annonce.

Free Mobile Merci

 

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform