Clicky



Bons Plans

Free Mobile : les débits 3G en itinérance sont désormais limités

Publié le
Xavier Niel

Les clients Free qui se connectent en 3G en passant par les réseaux d'Orange pour cause d’itinérance ont vu le débit de leur connexion diminuer depuis jeudi dernier.

Les réseaux de Free Mobile ne couvrent pas encore tout le territoire français et, pour offrir la 3G à tous ses clients dès son arrivée sur le marché, l’opérateur avait signé un contrat d’itinérance avec Orange. Cet accord se terminera en 2020 et d’ici là, Free va diminuer progressivement le débit de la 3G dans les zones non couvertes par son propre réseau mais celui d’Orange.

Free Mobile : le débit 3G en itinérance limité

Bien que Free ait fortement progressé dans la mise en place d’infrastructures pour couvrir un maximum du territoire concernant la 3G, de nombreux abonnés qui habitent dans les zones non couvertes par l’opérateur passent par Orange, conformément au contrat d’itinérance passé entre les 2 opérateurs. Cependant, suite au renouvellement de ce contrat, une clause incitative avait été ajoutée, conformément à la demande du gendarme des télécoms, l’ARCEP.

Le trublion des télécoms avait donc annoncé il y a quelques semaines le bridage progressif des connexions 3G pour ses clients en itinérance. La première étape a débuté jeudi dernier avec un débit descendant plafonné à 5 Mbit/s et un débit montant limité à 448 kbit/s. A partir du mois de janvier 2017 les débits seront limités à 1 Mbit/s et 448 kbit/s, puis à 384 kb/s dans les deux sens à partir de 2020.

Une situation calculée selon le directeur général de Iliad

Ce nouvel accord permettra à Free de faire des économies afin d’accélérer le déploiement de ses antennes et compenser cette dégradation de ses services. L’opérateur n’a cependant pas communiqué le nombre d’abonnés qui sont concernés par ces limitations de débits.

« La qualité de service était loin d’être fantastique jusque-là en itinérance avec Orange » indiquait Maxime Lombardini, le directeur général de Illiad, la maison mère de Free. Une manière sans doute de minimiser l’ampleur de l’impact sur les clients concernés.

Source : 01net.com
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Articles Liés
Test produits
Longform