Clicky



Bons Plans

Fear the Walking Dead : un premier épisode record mais mitigé

Publié le | Modifié le

Attendue depuis un moment, la série spin-off Fear The Walking Dead est enfin là. Voici notre avis à chaud après avoir vu le premier épisode.

Les téléspectateurs étaient 10,1 millions devant AMC dimanche soir pour voir le premier épisode de Fear The Walking Dead. C’est un nouveau record d’audience pour la chaîne qui explose littéralement le précédent à 7,7 millions pour Rising the Bar ou encore les 5,3 millions du premier épisode de The Walking Dead. Mais cette audience rime forcément plus ici avec curiosité qu’avec qualité et après avoir vu le premier épisode il est l’heure de vous donner notre avis. Pas de panique, nous éviterons au maximum les spoilers.

Fear The Walking Dead : une première morsure superficielle…

Pour ceux qui auraient vécu dans une grotte ces derniers mois, rappelons que ce spin-off se passe cette fois à Los Angeles et surtout que l’action se déroule juste avant l’apocalypse zombie et non en plein milieu. En effet, dès le premier épisode les premiers symptômes sont là et si le spectateur sait pertinemment ce qu’il va se passer, les personnages eux n’ont aucune idée de ce qu’il se passe et ne savent visiblement même pas ce qu’est un zombie. Par ailleurs, si la saison 1 ne fait que 6 épisodes, une saison 2 a déjà été commandée et les héros du spin-off seront amenés à croiser ceux de la série mère.

La série suit une famille recomposée : Madison (incarnée par Kim Dickens) et ses enfants, Alicia (Alycia Debnam-Carey) et Nick (Frank Dillane) et son nouveau compagnon Cliff (Travis Manawa). Alicia est une adolescente rebelle typique, Nick est un drogué que ses parents n’arrivent pas à contrôler et enfin Cliff est un beau-père en manque d’autorité sur son véritable fils et sur ses nouveaux enfants. Bref, nos héros ont déjà leur lot de problème avant même les zombies et l’apocalypse risque autant de les souder que de les diviser.

… qui pourrait s’infecter

Pour citer un certain film, cet épisode pilote était “bien, mais pas top”. Si la réalisation, les zombies et le jeu des acteurs sont corrects (le jeu est moins caricatural que dans la série mère notamment), reste que cette mise en place d’une heure est relativement longue. Le contraire aurait été étonnant puisqu’il faut bien installer les personnages et que les séries AMC ne sont pas particulièrement réputées pour leur vivacité. Cependant, le point que j’attendais le plus, à savoir la réaction des personnages et des autorités face aux premiers symptômes et zombies semble un peu expédiée et il faut espérer que l’épisode 2 sera plus axé là-dessus avant la montée irrémédiable de la panique générale et du chaos. Même chose pour l’origine du virus qui n’est pas abordée du tout.

Pour le moment le show est loin d’être captivant, mais ce serait une faute de le condamner dès maintenant. Certains éléments donnent envie d’y croire et d’autres épisodes seront nécessaires pour se forger une opinion plus solide. En revanche, impossible de ne pas dénoncer un certain passage aussi prévisible que non original où la caméra dérive doucement derrière un personnage de dos avec une musique angoissante pour faire croire qu’il s’agit d’un zombie. Il s’agit d’un détail de quelques secondes, mais avec la quantité d’oeuvres à base de zombies diffusées ces dernières années ce genre de plans qui respire l’amateurisme n’a rien à faire ici.

Conclusion

Très souvent ennuyé devant The Walking Dead, j’attendais peut-être un peu trop un miracle avec Fear The Walking Dead. L’aspect psychologique des personnages et la relative lenteur de l’action sont toujours là dans le premier épisode, mais j’irai au moins au bout de la saison 1 pour voir si le spin-off arrive à sortir de l’ombre de la série mère en innovant et en dépeignant correctement les premières heures de l’apocalypse. Pour ceux qui veulent malgré tout foncer dès maintenant avant de savoir si Fear The Walking Dead sera ou non une réussite sur la durée, sachez que la série de Robert Kirkman et Dave Erickson est également diffusée en simultanée et en VOSTFR sur Canal+.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform