Clicky



Bons Plans

Facebook : L’Inde éjecte officiellement Free Basics

Publié le
Free Basics by Facebook - capture d'écran du site Google Play Free Basics by Facebook - capture d'écran du site Google Play

L’autorité de régulation des télécoms indienne a définitivement tranché, l’offre Free Basics de Facebook n’est pas la bienvenue dans le pays.

C’est peut-être la fin d’un long feuilleton qui dure depuis quelques semaines maintenant. Le régulateur indien des télécoms (TRAI) et Facebook se livrent en effet à un sérieux bras de fer concernant l’offre d’accès à un Internet gratuit du réseau social baptisé Free Basics. Une offre pas très bien vue par la TRAI qui vient de porter l’estocade et demande à Facebook de repartir avec Free Basics sous le bras.

L’Inde ne veut définitivement pas de Free Basics

La décision de la TRAI est ferme et définitive, Facebook ne peut plus continuer à proposer Free Basics en Inde. L’autorité se justifie en indiquant qu’un opérateur ne peut facturer différemment les utilisateurs de son réseau en fonction des services qu’ils utilisent.

Sur son site Internet, la TRAI indique qu’il est formellement interdit de proposer « des tarifs différenciés et discriminants d’accès à Internet sur téléphone mobile ».

Une atteinte à la neutralité du net

Pour la TRAI, Free Basic fait plusieurs entorses majeures à la neutralité du net. Une telle offre venant d’une entreprise aussi puissante désavantage fortement les plus petits opérateurs qui ne peuvent pas se permettre de proposer des tarifs aussi bas. De plus, le fait pour Facebook de pousser ses propres services au détriment des autres est un acte évident de concurrence déloyale pour la TRAI.

Bien entendu, le régulateur indien n’est pas contre un accès à internet low cost pour les internautes indiens, mais à la seule condition qu’il ne comporte aucune restriction ou qu’ils n’imposent aucun service. Cette décision est un coup dur pour Facebook dans un pays qui compte plus d’un milliard d’utilisateurs potentiels. Pourtant, Mark Zuckerberg avait mené une campagne de communication intense, notamment dans le Times of India où il déclarait « Si on pense que tout le monde doit avoir accès à Internet, on doit défendre Free Basics. Plus de trente pays l’ont reconnu comme un programme en accord avec la neutralité du Net et bon pour les consommateurs ».

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Articles Liés
Test produits
Longform