Clicky



Bons Plans

Facebook lance un outil pour centraliser l’aide en cas de crise

Publié le

Le réseau social souhaite aller plus loin avec son « Safety Check » en permettant aux utilisateurs de proposer leur aide en cas de crise et en centralisant celle-ci de amnière efficace.

Facebook s’investit davantage dans la gestion de crise. L’outil « Safety Check », qui permet aux utilisateurs du réseau social d’indiquer à leurs proches qu’ils sont sauf en cas de crise ou de catastrophe naturelle, s’enrichit de nouvelles fonctionnalités.

Proposer de l’aide en cas de crise ou de catastrophe naturelle

L’une des principales fonctionnalités ajoutée à l’outil « Safety Check » est que les internautes désireux d’aider leurs congénères pourront facilement proposer soit un hébergement d’urgence, un transport d’évacuation, de l’eau potable, des produits pour bébé comme des couches, de l’alimentation et même la prise en charge d’animaux domestiques.

Les personnes se trouvant dans une situation délicate pourront ainsi facilement trouver de l’aide auprès de leurs voisins ou dans les environs grâce à cet outil. Une personne dans le besoin pourra, par ailleurs, facilement entrer en contact avec un utilisateur disposé à lui proposer de l’aide en urgence.

Proposer un outil efficace de centralisation de l’aide

L’une des principales préoccupations du réseau social est la centralisation de l’entraide d’urgence. Lors de drames précédents, de nombreuses initiatives avaient vu le jour par l’intermédiaire de Twitter ou de pages Facebook créées spontanément. Ces initiatives ont cependant rapidement montré leurs limites et se sont finalement révélées assez inefficaces par manque d’information, de coordination et de mise à jour.

D’où l’idée de Facebook de centraliser ce type d’entraide. De plus, le nombre d’utilisateurs du réseau social le convertit, de facto, en l’outil de prédilection pour ce genre de centralisation. Fort du succès de son outil « Safety Check », Facebook va donc plus loin en offrant son nouvel outil d’entraide. Ce nouvel outil ne sera cependant disponible que dans certains types de crises, notamment les catastrophes naturelles et les accidents d’envergure. Les attentats, eux, ne seront pas concernés par ce nouvel outil. Il faudra toutefois patienter avant que celui-ci ne soit totalement effectif. Facebook ne compte le mettre en place dans les prochaines semaines qu’à un nombre limité de pays et espère l’étendre, par la suite, au reste de la planète.

Source : Le Monde
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform