Clicky



Bons Plans

Une entreprise britannique développe un bazooka spécial pour drones

Publié le
Le bazooka Skywall 100 - capture d'écran de la vidéo promotionnelle officielle

Comme l'ont démontré les récents événements à Roissy, il semblerait nécessaire de disposer d'un moyen pour mettre les drones hors d'état de nuire. Voici le Skywall 100.

Les drones sont de plus en plus nombreux à circuler dans les airs et, bien que leur utilisation soit réglementée, leurs pilotes les font parfois voler au-dessus de zones interdites telles que les centrales nucléaires ou encore les aéroports. Une société britannique à conçu un bazooka qui permettra de les capturer en douceur.

Skywall 100 : le premier bazooka anti-drone

Le  marché du drone est en plein essor, il y en aurait environ 1 million en circulation dans le monde et entre 150 000 et 200 000 en France. Cette prolifération peut entrainer des incidents, comme tout récemment où un accident a été évité de justesse près de l’aéroport de Roissy. Un drone est passé tout près d’un Airbus, à 5 mètres de l’aile de l’appareil, le pilote ayant effectué une manœuvre pour éviter la collision.

Pour les drones récalcitrants, l’entreprise britannique OpenWorks Engineering a fabriqué un bazooka spécial, non létal. L’engin permet, grâce à de l’air comprimé, d’envoyer un projectile qui se compose d’un filet pour attraper les pales du drone afin de l’immobiliser et d’un parachute pour ralentir la chute de l’appareil pour qu’il arrive intact au sol.

Le bazooka, baptisé Skywall 100, possède un viseur intelligent calculant la distance et la direction du drone afin d’assister le tireur. Cette arme non létale pèse 10 kilos, se recharge en 8 secondes, à une portée de 100 mètres et peut être utilisée par un seul homme.

Une commercialisation fin 2016

La société OpenWorks Engineering, qui est à l’origine du Skywall 100, déclarait que ce bazooka anti-drone serait commercialisé dès la fin de l’année 2016. Elle n’a cependant pas précisé son prix. On se doute bien que leur invention n’est pas destinée au grand public, le prix dépendrait du nombre d’exemplaires commandés, expliquait l’entreprise britannique.

Crédits Photos : YouTube
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Articles Liés
Test produits
Longform