Clicky



Bons Plans

Dubsmash : le phénomène des applications mobiles en danger ?

Publié le | Modifié le
Logo du service Dubsmash

Dubsmash est l’application qui monte sur l’App Store et le Google Play Store. L’invasion du playback a commencé !

Si vous vous êtes connecté à votre compte Facebook ces derniers jours, vous n’avez pas pu passer à côté ! Sur votre mur, une vidéo et sur cette dernière, l’un de vos amis qui se filme en mode selfie avec en fond sonore, un dialogue de film ou les paroles d’une chanson connue, ou pas ! Le but du jeu, faire un petit playback sur le son joué en arrière-plan.

Dubsmash, c’est un peu le mix entre Vine et Vocaroo en quelque sorte. Simple, efficace et surtout viral !

Dubsmash, le carton mobile de ces dernières semaines

Développé en Allemagne, Dubsmash est très vite devenu un gros succès outre-Rhin. Le concept s’est très vite étendu hors des frontières allemandes pour rencontrer un très gros succès aux Pays-Bas et en Belgique. C’est donc fort logiquement que Dubsmash continue son petit bonhomme de chemin pour débarquer en France ou l’application connait encore une fois une ascension fulgurante au point d’apparaître dans le top des applications téléchargées sur l’AppStore.

Un succès qui s’explique par le « coefficient de viralité » du service ! En effet, une fois la petite vidéo enregistrée, il est possible de la partager sur ses différents réseaux sociaux, mais également de l’envoyer par iMessage, MMS ou encore Facebook Messenger. Ce qui fait en sorte que le phénomène se propage à une vitesse hallucinante, d’autant plus que chaque vidéo est affublée du nom du service.

Les droits d’auteur pourraient causer la perte de Dubsmash

Un succès qui pourrait donner de quoi se réjouir à la start-up allemande. Mais que nenni ! Le fait que les utilisateurs utilisent des bandes-son de films ou encore des musiques populaires commence à agacer les ayants droit qui pourraient très vite demander des comptes au service.

Les créateurs de Dubsmash se retranchent de leur côté derrière l’argument du « droit de citation », mais ils devront très certainement signer très rapidement des accords avec les majors et les sociétés de productions pour ne pas voir le bébé s’éteindre aussi rapidement que sa croissance a été fulgurante.

N’hésitez pas à nous proposer vos propres Dubsmash sur le Twitter de @Begeek afin de nous montrer vos talents en playback !

Crédits Photos : Capture écran Dubsmash.com
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform