Clicky



Bons Plans

Dishonored 2 : le premier opus et ses extensions permettent de mieux comprendre la suite

Publié le

Harvey Smith, le directeur créatif d'Arkane Studios, annonce que Dishonored ainsi que les deux extensions The Knife of Dunwall et The Brigmore Witches sont importants pour apprécier correctement le nouvel opus de la franchise.

Si l’histoire de Dishonored 2 se déroule 15 ans après les événements du premier opus développé par Arkane Studios, le directeur créatif Harvey Smith a récemment indiqué dans une interview pour GamesRadar qu’il était conseillé de faire le premier opus de la licence et les deux extensions The Knife of Dunwall et The Brigmore Witches pour pouvoir mieux apprécier la suite des aventures de Corvo : “Je ne dis pas ça parce que je veux que les gens achètent notre jeu, mais j’espère vraiment que les gens ont joué aux DLC du premier opus. Dunwall City Trials sont des défis assez fun, mais The Knife of Dunwall et The Brigmore Witches sont vraiment des pièces importantes après avoir terminé le jeu.

Harvey Smith poursuit sa déclaration sur les deux DLC du premier Dishonored en indiquant : “Ils sont même mieux dans un sens que la production originale. Ils forment aussi un pas vers là où nous voulons aller avec Dishonored 2. Il y a plus de femmes avec des rôles intéressants. Nous avons une meilleure compréhension de notre monde. C’est une sorte de pont vers les contenus à venir.

Les extensions de Dishonored

Pour mémoire, The Knife of Dunwall propose aux joueurs d’incarner le personnage Daud, l’assassin légendaire qui a tué l’Impératrice. Cependant, après avoir assassiné cette dernière tout en changeant à jamais le destin de Dunwall, il cherchera à se repentir avec les Harponneurs, sa fidèle troupe d’assassins mercenaires, dans une quête qui le conduira dans des quartiers de Dunwall jamais vus auparavant avec des ennemis inédits et puissants.

Enfin, l’extension The Brigmore Witches est la continuation de The Knife of Dunwall et permet de vivre la fin de l’histoire parallèle en affrontant les Sorcières de Brigmore, toujours selon le point de vue de Daud.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform