Clicky



Bons Plans

Contester ses PV sur Internet en quelques clics

Publié le

Il suffira désormais de seulement quelques clics pour contester ses PV. En effet, les automobilistes considérant avoir été verbalisés à tort pourront contester sur le site de l'Antai.

Depuis lundi la lettre recommandée pour contester ses contraventions n’est plus obligatoire. Il suffira de remplir un formulaire en ligne sur le site de l’Agence nationale de traitement automatisé des infractions. La modernisation de l’administration est bien en marche.

Un site Internet pour contester ses contraventions

L’année dernière, 2 millions et demi de contraventions liées à des infractions relevées automatiquement ont été contestées par les automobilistes. Si ces automobilistes ont dû envoyer une lettre recommandée au Centre national de traitement des infractions routières, depuis lundi la marche à suivre a été fortement simplifiée puisqu’il suffit de se rendre sur le site de l’Antai pour remplir une demande.

Cependant, cette démarche est applicable dans seulement 3 cas de figure : celui d’un “conducteur autre que le propriétaire du véhicule au moment de l’infraction“, d’un “véhicule vendu, cédé, volé, détruit ou ayant fait l’objet d’une usurpation de plaque d’immatriculation» et enfin dans le cas d’un “autre motif qu’il faudra exposer par écrit“.

Cette procédure électronique permettra aux conducteurs de gagner du temps et de l’argent car ils n’auront plus à envoyer de lettre recommandée et l’administration sera de son côté moins surchargée de courriers“, expliquait dans “le Parisien” Emmanuel Barbe, le délégué interministériel à la Sécurité routière.

Payer avant de contester

Si la procédure de contestation s’est modernisé, cela ne dispense pas l’automobiliste de payer sa contravention même s’il a l’intention de la contester. “Pour avoir le droit de se défendre, il faut payer en avance. Mais c’est le principe ! Vous versez une consignation, généralement de 135 euros, et ensuite, vous avez accès à votre tribunal“, rappelait sur le site de “France Info” Maître Franck Samson, expert du Code de la Route et avocat au Barreau de Paris.

Source : 20minutes.fr
Vous avez aimé cet article ?
Commentaires
Test produits
Longform