Clicky



Bons Plans

BlackBerry : Le Z10 ne serait pas fiable, la société s’énerve

Publié le

BlackBerry est très énervé après avoir lu le rapport d’un analyste remettant en cause la fiabilité du Z10.

BlackBerry a lancé il y a quelques semaines son nouveau Smartphone baptisé Z10 (Notre test). Ce dernier se démarque des précédents modèles proposés par la société. Elle souhaite ainsi attirer les consommateurs tout en rivalisant avec les leaders du domaine, à savoir Apple et Samsung. La firme américaine Detwiler Fenton & Co a rédigé un rapport qui mentionne un taux record de retour de Z10. Les critiques sont nombreuses puisque l’analyste estime que l’interface du nouveau fleuron de BlackBerry est « peu intuitive » et le « taux de retour du Z10 est très important et, dans certains cas, ce dernier dépasse même le taux de ventes ».

BlackBerry demande l’ouverture d’une enquête

Ces déclarations auraient eu selon BlackBerry un impact sur son action qui a chuté puisqu’elle est passée de 20 à 14.02 dollars. Le PDG de la société, Thorsten Heins a souhaité indiquer que les retours du Z10 n’étaient pas ceux mentionnés dans le rapport et qu’ils reflétaient les normes de l’industrie. BlackBerry n’a pas apprécié ces déclarations et a demandé l’ouverture d’une enquête. Les autorités canadiennes et américaines sont donc invitées à prendre part à cette affaire. BlackBerry multiplie les interventions notamment pour défendre le Z10 et l’OS BB10. Selon le PDG de la société « Lorsque l’on fournit de fausses déclarations avec pour but d’influencer le marché, il y a des limites qui ont été franchies ».

BlackBerry ne fait pas l’unanimité

L’analyste a également souhaité se défendre notamment en indiquant à BlackBerry que son cabinet n’avait aucun intérêt financier en jeu. Il estime qu’il n’est pas le seul à pointer du doigt le Z10 puisque d’autres analystes sont parvenus aux mêmes conclusions à propos de la fiabilité du Z10. Detwiler Fenton & Co est prêt à collaborer avec les autorités et ne remet pas en cause la méthode utilisée pour la rédaction du rapport. Une récente étude réalisée par le cabinet Raymond James révèle que 71% des personnes ayant répondu à un sondage ne sont pas motivées pour acheter un BlackBerry contre 31% pour Android et 20% pour l’iPhone.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform