Clicky



Bons Plans

Apple : iTunes Movies et iBooks interdits en Chine

Publié le

Depuis vendredi les deux services d'Apple iTunes Movies et iBooks sont interdits en Chine, une interdiction qui intervient 6 mois seulement après leur lancement.

iTunes Movies et iBooks ont été lancés il y a à peu près 6 mois en Chine mais sont désormais inaccessibles. Selon le New York Times le blocage de ces services aurait été ordoné par l’Administration d’État de la presse, de la publication, de la radio, du cinéma et de la télévision (SAPPRFT) chinoise, bien qu’aucune explication n’ait été donnée pour le moment.

iTunes Movies et iBooks interdits en Chine

6 mois seulement après leur lancement, les services iTunes Movies et iBooks ont été interdits en Chine. Cette interdiction serait l’œuvre de l’Administration d’État de la presse, de la publication, de la radio, du cinéma et de la télévision (SAPPRFT). Un blocage qui intervient quelques semaines après l’entrée en vigueur de nouvelles mesures visant à encadrer la publication en ligne, des mesures qui sont particulièrement strictes avec les entreprises étrangères. Le gouvernement chinois ne s’est pour le moment pas exprimé sur cette interdiction et Apple a simplement déclaré dans un communiqué : « Nous espérons remettre livres et films à nouveau à disposition de nos clients en Chine le plus vite possible ».

Il ne s’agit pas du premier site ou service bloqué par la Chine, puisque le pays a mis en place un système de blocage surnommé la « Grande muraille électronique » qui restreint déjà l’accès à Google, Twitter ou encore Facebook. Les utilisateurs chinois peuvent tout de même accéder à ces sites ainsi qu’aux services iTunes Movies et iBooks via un VPN, mais ce type de logiciel de cryptage des communications reste largement inaccessible à la majorité des chinois en raison de son coût élevé.

Un renforcement de la censure ?

Depuis qu’il a été élu président de la République populaire de Chine le 14 mars 2013, Xi Jinping a lancé une vaste politique répressive à l’égard de la liberté d’expression. Une loi a d’ailleurs été adoptée le 10 mars dernier, visant à interdire aux sociétés étrangères de publier du contenu en ligne. Cette loi donne également tous les pouvoirs de décision à la SAPPRFT en ce qui concerne les contenus accessibles sur Internet. Il est donc possible qu’Apple ait été victime de cette loi mais selon Daniel H. Rosen, partenaire du cabinet de conseil Rhodium Group, les autorités chinoises cherchent avant tout à « protéger le contenu que les Chinois peuvent voir, à mener une politique de sécurité nationale, et à favoriser les marques locales comme Huawei, Alibaba ou Tencent ».

Source : Les Echos
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform