Clicky



Bons Plans

40 ans d’Apple : retour sur quelques échecs de la marque

Publié le

Vendredi 1er avril, Apple fêtait ses 40 ans. Si la firme californienne créée dans le garage de Steve Jobs est aujourd'hui l'une des mieux cotées au monde, elle a aussi subi des revers pendant ces 4 décades.

De Apple, on retient l’un des tout premier ordinateur personnel, l’Apple II, le premier iMac et bien sûr l’iPhone, la star des smartphones. Cependant, la marque à la pomme n’a pas réussi tout ce qu’elle a entreprit. Durant ces 40 ans, des produits ont été un échec retentissant, en voici quelques exemples.

L’Apple III ou la difficile succession

En 1976 sortait l’Apple II, un ordinateur personnel qui connait un gros succès auprès du monde des entreprises. Quelques années plus tard, c’est tout logiquement qu’Apple lance l’Apple III. Ce nouveau PC était dépourvu de ventilateur interne un système novateur mais qui posera beaucoup de problèmes de surchauffe et de pannes. Les ventes seront désastreuses.

L’Apple Newton est considéré par certains l’ancêtre des tablettes. Cet assistant personnel commercialisé en 1993 était pourvu d’un stylet. Il ne trouvera malheureusement jamais son public et suite à une période sombre pour Apple (dont Steve Jobs avait été écarté), le fabricant décidera d’abandonner le développement de tels assistants.

En 1994, Apple souhaite se lancer dans Internet et crée, en partenariat avec AOL, EWorld, un portail en ligne. Ce portail proposait divers services aux internautes tels qu’un forum de discussion, un service de mail ou encore une messagerie instantanée. Comptant à peine plus de 100.000 visiteurs en 1 an, Apple décidera d’abandonner EWorld à AOL deux ans après sa création.

Une incursion ratée dans le monde des jeux vidéo

En 1995, la firme de Tim Cook présentait une console du jeu lors du tout premier salon E3 de Los Angeles. Baptisée la Pipin, elle était commercialisée par Bandaï. Elle reprenait certains composants des Macintosh de l’époque et faisait le poids techniquement.

Mais à cause d’un prix trop élevé et surtout d’un manque cruel de jeux à son catalogue, elle représentera un échec cinglant pour Apple. Les gamers de l’époque lui préférant la première Playstation de Sony ou encore la N64 de Nintendo.

Source : zdnet.fr
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform