Clicky



Bons Plans

Test du bracelet connecté Jawbone Up

Voici notre test du bracelet Jawbone Up, bracelet qui suit quotidiennement votre activité et votre sommeil.

| Modifié le 03 décembre 2013 à 20h13
Test du bracelet connecté Jawbone Up

Note

  • Présentation
    8
  • Les activités : Manger
    7
  • Les activités : Bouger
    8
  • Le Jawbone Up et le sommeil
    7
  • Synchronisation
    8
  • Application
    8
  • Autonomie
    9

Avantages

- Autonomie
- Alertes d’inactivité
- Réveil intelligent

Inconvénients

- Pas de synchronisation sans fil
- Un bracelet = une taille de poignet

Présentation

Reçu il y a quelques semaines déjà grâce à notre partenaire MacWay, le bracelet Jawbone Up a fait l’objet d’un test comparatif face à son concurrent direct chez Fitbit, le Flex. Voici donc notre avis après plusieurs semaines d’utilisation.

Le Jawbone Up fait partie de ces nouveaux bracelets high-tech qui font beaucoup parler d’eux depuis peu et permet donc d’analyser vos activités physiques et votre sommeil afin d’améliorer votre qualité de vie.

L’installation du Jawbone Up est vraiment très simple et attractive. Une fois le bracelet un peu chargé, il ne reste qu’à l’allumer et se laisser guider par l’application mobile. Pas à pas, vous allez être invité à brancher le bracelet sur votre mobile, entrer quelques informations et paramétrer votre bracelet à votre convenance. L’installation est vraiment très sympa visuellement, avec une application qui guide vraiment l’utilisateur et lui donne même des conseils ou informations.

Le bracelet en lui-même est constitué d’un seul bloc de caoutchouc, suffisamment flexible pour être mis autour du poignet sans difficulté, mais tout de même rigide pour assurer un bon maintien. Proposé en trois tailles (S, M et L), le Up est aussi décliné en plusieurs coloris.

Pas d’écran sur ce produit qui ne dispose que deux petites LED illustrées vous permettant de savoir dans quel mode se trouve le bracelet. À l’une des extrémités du bracelet se trouve un bouton via lequel il est possible de passer du mode normal au mode sommeil, et vice versa. À l’autre se trouve une prise jack 3,5mm qui permettra de relier votre bracelet à votre smartphone, et accessoirement de le charger via un adaptateur USB fourni.

Les activités : Manger

Comme je l’indiquais concernant la phase de paramétrage du bracelet, l’application Up est très visuelle. Ainsi, avant toute chose, il est possible de prendre une photo de son repas pour en garder une trace et illustrer les données. Ces dernières sont d’ailleurs très simples à récolter puisqu’il est possible de scanner les code-barres ou bien accéder à la base de données nutritionnelle.

Si l’on remplit bien toutes les informations, il est très facile de surveiller son alimentation avec des informations très détaillées. Les données sont affichées selon trois sections : à volonté, en modération et s’en passer, trois sections qui permettent de voir rapidement ce qui est bon ou non dans ce que l’on mange. Je vous laisse observer avec le petit CBO dans la partie « Application ».

Les activités : Bouger

Le Up permet de suivre les activités de la journée et de les répartir en différentes parties. Ainsi, le bracelet est capable de déterminer la durée totale d’activité, l’activité la plus longue, la dépense totale, la dépense la plus active, le repos le plus long et la dépense au repos. Le tout en vous indiquant le nombre de pas et la distance totale parcourue.

Dès la première utilisation, il vous est demandé de fixer des objectifs. Ces derniers se retrouveront sur l’application, comparés à vos différentes activités journalières, mais pas seulement. En effet, il est possible de fixer une alerte d’inactivé, alerte qui vous rappellera, via une petite vibration, de bouger si vous restez trop longtemps sans rien faire.

Pour traquer au mieux vos différentes activités, un chronomètre est intégré au bracelet. Il est ainsi très simple de tout comparer et mettre en accord avec les calculs du bracelets.

Le Jawbone Up et le sommeil

Le mode sommeil du Up fait certainement partie des éléments qui peuvent faire pencher la balance du côté de ce bracelet plutôt qu’un autre. En effet, lorsque ce mode est activé, le Up effectue le suivi des petits mouvements et détermine les heures de sommeil, le temps nécessaire pour s’endormir, les phases de sommeil léger et profond, les moments d’éveil… Mais pas seulement. Grâce à toutes ces mesures, le bracelet met à votre disposition un réveil intelligent qui va vous réveiller en douceur, au bon moment.

Si cela peut paraitre gadget au premier abord, il s’agit en réalité d’une fonction vraiment agréable à utiliser. Si vous devez vous lever à 8h mais que vous acceptez de vous réveiller 20 minutes plus tôt, le bracelet vous réveillera entre 7h40 et 8h, au meilleur moment selon vos cycles de sommeil.

Sur le même principe, le mode sieste se propose de vous réveiller au moment optimal, soit après 26,5 minutes de sieste. De quoi être bien reposé !

Sur le papier, le mode sieste est vraiment alléchant et promet de bonnes petites périodes de repos qui évitent d’être vraiment « cassé » tout le reste de la journée. Et à l’usage, c’est une très bonne surprise puisque ça fonctionne plutôt correctement ! J’ai en effet pu faire quelques siestes pour me reposer après des nuits agitées et courtes et le bracelet m’a réveillé à chaque fois au bon moment, bien reposé et prêt pour terminer la journée correctement.

Synchronisation

La synchronisation du bracelet de Jawbone est pour moi un point noir. Celle-ci s’effectue uniquement via la prise jack 3,5mm et nécessite donc de retirer le bracelet pour le brancher à un smartphone. Sous les conseils de Jawbone, on retirera donc le bracelet tous les deux jours pour le synchroniser. Seulement les réglages du réveil et des siestes se font tous deux en branchant le bracelet, de même que si l’envie vous prend de modifier les alertes d’inactivités… Vous l’aurez compris, pour un bracelet censé se faire oublier, on aura tout de même du mal à faire comme s’il n’était pas là !

Passé ce point noir, la synchronisation est en tout cas très rapide. Personnellement je ne retirais même pas le bracelet et m’amusait à brancher mon téléphone sur mon poignet… M’amusait, parce qu’au final c’est assez amusant (et ridicule), mais vu le temps de synchronisation, je trouvais ça finalement pas moins pratique que devoir retirer le bracelet.

Application

Très visuelle, l’application Up est vraiment agréable à utiliser. À l’ouverture, on tombe sur un fil d’actualité regroupant nos différentes activités, ainsi que celles de nos amis. En glissant de droite à gauche, on dévoile un panneau permettant d’ajouter des activités ou programmer des siestes et réveils. À l’inverse, si l’on glisse de la gauche vers la droite, on dévoile un panneau permettant d’accéder à des informations plus détaillées.

L’ensemble est assez bien fait et on accède dès le tableau de bord à une vue générale de nos activités, notamment vis à vis des objectifs fixés auparavant. Cela dit, on regrettera l’absence d’un calendrier dans l’application puisqu’il est assez fastidieux de retrouver le détail d’une journée passée… Si vous voulez retrouvez le record effectué lors de votre dernière ballade il y a trois semaines, il faudra remonter les trois semaines jour par jour.

En parlant d’objectifs, il est en effet possible d’en fixer. On peut se fixer un idéal à atteindre concernant les exercices quotidiens et côté diététique ou encore un nombre d’heure de sommeil. Ainsi vous pourrez vous fixer des objectifs de pas, distance, calories brûlées, minutes actives et suivre un programme pour vous aider à perdre du poids.

Petite fonction sympa de l’application Up, il est possible d’enregistrer les humeurs. Vous pourrez ainsi faire des connexions entre vos différentes activités et votre humeur. C’est l’occasion de voir si votre cours de danse du soir vous donne vraiment la pêche ou s’il vous ennuie !

Autonomie

Le Jawbone Up fait bien niveau autonomie, avec une dizaine de jours au compteur. Si vous ne changez pas trop souvent votre réveil, ne faites pas trop de sieste, et ne vous souciez des synchronisation qu’une fois par semaine, ce sera le top puisque vous pourrez quasiment oublier votre bracelet pour plus d’une semaine !

Petit point, non abordé au sujet de l’application : à chaque synchronisation du bracelet, l’application vous indiquera l’autonomie restante. Un moyen pratique de ne jamais oublier de recharger votre bracelet.

IMG_4357

Conclusion

Après un échec cuisant pour la première version de son bracelet Up, Jawbone s’est rattrapé avec un produit vraiment intéressant. La finition du bracelet est exemplaire et celui-ci en ressort ainsi aussi pratique que joli.

À l’utilisation, le bracelet rempli bien toutes ses fonctions et se montre d’ailleurs très intéressant concernant le sommeil et la sieste. Ces modes permettant un réveil en douceur et au bon moment sont très agréables.

Si le fait d’avoir trois tailles distinctes permet d’avoir un bracelet plus pratique à mettre au poignet et plus agréable à regarder, cela peut malheureusement poser problème. En effet, il est plutôt conseillé d’essayer le bracelet pour être bien sûr de sa taille.

 

On regrettera bien évidemment l’absence de synchronisation sans fil, qui est selon moi le gros point noir de ce bracelet.

Le prix : Le Jawbone Up est vendu autour de 129€99. Un prix un peu supérieur aux 99€95 du Flex de Fitbit.

Note

  • Présentation
    8
  • Les activités : Manger
    7
  • Les activités : Bouger
    8
  • Le Jawbone Up et le sommeil
    7
  • Synchronisation
    8
  • Application
    8
  • Autonomie
    9

Avantages

- Autonomie
- Alertes d’inactivité
- Réveil intelligent

Inconvénients

- Pas de synchronisation sans fil
- Un bracelet = une taille de poignet
Test produits
Longform