Clicky



Bons Plans

T411 : le site fermé définitivement suite à une opération policière

Publié le | Modifié le

Le tracker francophone, devenu un pilier du partage illégal français, est inaccessible depuis dimanche soir. Suite aux premières rumeurs de blocage de DNS par les FAI, on apprend aujourd'hui que le site a fermé ses portes suite à une opération des forces de police.

T411, le plus résilient et visité des sites de torrents canadien et français, et plus généralement francophone, inaccessible depuis dimanche 25 juin a fermé ses portes suite à une opération des forces de police françaises.

Fermeture d’un pilier du partage illégal

Après la fermeture définitive de what.cd en novembre dernier (What.cd : la plus grande discothèque numérique au monde ferme ses portes), véritable bibliothèque d’Alexandrie de la musique, un autre pilier du partage illégal s’effondre. Depuis dimanche soir, T411, récemment transféré vers nom de domaine albanais T411.al, était inaccessible. Visé par des plaintes de la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (Sacem) et de l’Association de lutte contre la piraterie audiovisuelle (ALPA), les premières rumeurs de blocage par les FAI ont laissé place à un constat plus définitif, le site ayant définitivement fermé ses portes.

Cette opération, résultat d’une coopération entre les forces de police française et suédoise, vient mettre un terme à une enquête en cours depuis plusieurs mois par la section de recherche de Rennes ainsi qu’une juridiction inter-régionale spécialisée (JIRS). Dans un tweet, Tristan Brossat, journaliste spécialisé chez Satellifax, annonçait également que de serveurs ont été saisis et qu’un couple, citoyens ukrainiens bénéficiant d’un permis de séjour suédois, a été arrêté dans la foulée. Soupçonnés de violations des droits d’auteur et de blanchiment, ils devraient être extradés vers la France.

Attention au phishing

Rapidement, les habitués de T411 auront tendance à chercher des alternatives et tomberont dans le piège des sites de phishing. T411.as, site trompeur, d’ores et déjà pris la place de T411, afin de voler les identifiants et les mots de passe des membres les moins prudents. Le site de partage étant un habitué des changements de nom de domaine, le piège est aussi malin qu’il est fourbe.

Fondé en 2006, le site accumulait les downtime, soucis techniques et changements de nom de domaine, afin de continuer à fournir un catalogue aussi important que diversifié à ses utilisateurs (et grâce à ceux-ci) : jeux vidéo, films, séries, documentaires, eBooks, logiciels, musique, etc., le site offrait également des œuvres non-protégées et libres de droit difficilement accessible avec l’offre légale. La notoriété de T411 est telle que le site faisait parti des 50 sites les plus visités en France.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform