Clicky



Bons Plans

Stranger Things : notre avis sur l’hommage de Netflix au cinéma old school

Publié le | Modifié le

Nouvelle création originale signée Netflix, la série Stranger Things est disponible depuis aujourd'hui sur la plateforme. Voici notre avis très positif sur le premier des huit épisodes.

Force est de constater que plus les mois passent, plus les créations originales de Netflix du côté des séries nous semblent majoritairement qualitatives. Ce 15 juillet sortait la saison 1 de Stranger Things et son premier épisode n’a fait que confirmer cette bonne tendance pour le service de SVoD américain. Voici donc notre avis sur ce premier épisode qui augure du très bon pour le reste du show, composé au total de 8 épisodes de 45 minutes.

Un véritable hommage aux oeuvres des années 80

Sans tourner plus autour du pot, voici le synopsis : La série Stranger Things, une ode au cinéma des années 1980, se déroule dans l’Indiana, quand la disparition soudaine d’un jeune garçon, Will, pousse son entourage et la police à découvrir une mystérieuse machination impliquant des expériences top secrètes, des forces surnaturelles terrifiantes et une petite fille très étrange.

Dès le résumé, impossible de ne pas y voir un fort relent d’oeuvres comme Super 8, les Goonies ou encore le cinéma de Spielberg et de Carpenter. C’est bien simple, tout l’épisode (et la série) est une immense lettre d’amour à ce genre de cinéma, à savoir un thriller paranormal old school avec une touche d’horreur et des enfants. Du scénario à la réalisation en passant par les personnages ou même la musique et le générique, tout sent bon les années 80 dans cette oeuvre signée des frères Duffer qui ont notamment travaillé sur Wayward Pines.

Si les surprises sont donc assez peu nombreuses dans ce premier épisode si vous connaissez les ressorts du genre (il y en a quand même, pas de panique), reste qu’en plus de donner un certain sentiment de confort digne de vieilles Charentaises, il remplit parfaitement sa fonction : lancer le manège et donner envie d’en profiter jusqu’au bout.

Cela est notamment du au rythme impeccable de la mise en place, à l’ambiance et à la réalisation très réussies de l’ensemble ou encore à l’excellent jeu d’acteur. Winona Ryder (Beetlejuice) en mère paniquée, David Harbour (The Newsroom) en flic torturé et dépassé ou encore la jeune Millie Brown dans le rôle tout en mystère et retenu de l’enfant étrange dont on ne sait pas grand-chose…tout le monde est impeccable, y compris les nombreux enfants du casting.

Dès ce premier épisode, les arcs scénaristiques et genres utilisés (horreur, drame, enquête, paranormal…) sont juste ce qu’il faut de nombreux et sont tous sympathiques à suivre. Outre la panique de la famille et des amis de Will suite à sa disparition, tous les aspects mystérieux évoqués (nous n’en dirons pas plus pour ne rien spoiler) sont déjà intrigants et l’aspect un peu plus léger lié aux enfants et aux ados à la Freaks and Geeks vient agréablement alléger l’ambiance quand celle-ci se fait trop lourde et angoissante.

Stranger Things : notre avis sur le premier épisode

Difficile de trouver un point négatif au premier épisode de Stranger Things qui pourrait bien être l’une des meilleures séries de cet été. On pourra bien lui reprocher de proposer quelque chose de déjà vu au premier abord tant les multiples inspirations sont claires, mais ce serait cracher dans la soupe. L’exécution de l’ensemble est irréprochable et il ne reste plus qu’à espérer que dans les épisodes restants les différents arcs s’entremêleront pour un résultat que l’on espère à la hauteur du démarrage.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform