Clicky



Bons Plans

Un robot chirurgien a réussi une opération intestinale délicate

Publié le | Modifié le

Pour la première fois au monde, un robot a pu effectuer une anastomose intestinale sur un porc. Et avec une précision au moins égale à celle d'un chirurgien. Prochaine étape : doter les robots d'intelligence artificielle.

La robotique a investi de très nombreux domaines, et celui de la santé ne fait pas exception. Les robots remplaceront-ils les chirurgiens un jour ? Quoi qu’il en soit, le robot STAR (Smart Tissue Autonomous Robot) a réussi à suturer entre elles deux parties de l’intestin d’un porc avec une extrême précision. Une première mondiale qui démontre le potentiel d’une telle technologie.

STAR, le robot chirurgien au geste précis

Les chercheurs du Children’s National Health System de Washington sont fiers de leur robot STAR qui pour la première fois à pratiqué une opération sur des tissus mous. Ces tests n’ont pas été effectués sur un humain bien sûr, mais sur des porcs. Le robot a effectué une “anastomose intestinale”, une opération délicate qui consiste à suturer deux parties de l’intestin entre elles. Et STAR s’en est très bien sorti, il a même fait mieux qu’un chirurgien humain.

Le bras robotisé STAR est autonome à 60% et la présence d’un chirurgien est nécessaire, pas question de laisser le robot œuvrer sans surveillance. Le robot n’est programmé que pour cette opération, en cas d’urgence ou de complication telle qu’un saignement par exemple, c’est le chirurgien qui doit agir. Quoi qu’il en soit, le succès d’une telle opération montre à quel point les robots sont avancés. Leur dextérité est telle qu’ils pourraient à l’avenir remplacer les humains dans certaines tâches.

Doter le robot d’une intelligence artificielle

STAR a réalisé plusieurs opérations sur des animaux et elles se sont toutes bien déroulées. Il est notamment équipé d’un capteur de force pour effectuer la suture et d’une caméra capable de reconnaitre les marqueurs fluorescents qui sont injectés dans les tissus mous lors de l’opération.

STAR a été programmé pour effectuer cette anastomose intestinale mais les chercheurs souhaiteraient développer une intelligence artificielle pour qu’il puisse apprendre en observant les chirurgiens. “En éliminant l’intervention humaine, des robots autonomes pourront potentiellement réduire les complications et améliorer la sûreté et l’efficacité des interventions chirurgicales sur des tissus mous. Celles-ci concernent environ 45 millions de personnes par an aux Etats-Unis” déclaraient les chirurgiens.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform