Clicky



Bons Plans

Lyon teste un service de bus sans chauffeur

Publié le

Depuis hier, un service de navettes électriques sans chauffeur est testé à Lyon. Conçus par la société française Navya et opérés par Keolis, ces 2 minibus effectueront un trajet d’un peu plus d’un kilomètre.

Deux navettes sans chauffeur électriques, capables d’embarquer une quinzaine de passagers, vont circuler dans un quartier de Lyon pendant un an. Ce service, baptisé Navly, est le fruit d’une initiative lancée par la métropole en partenariat avec la société spécialisée dans le transport de personnes, Keolis, et Navya, une entreprise d’ingénierie spécialisée dans les solutions de mobilité innovantes.

Des navettes sans chauffeur, une première mondiale à Lyon

Lyon vient de lancer le test d’un service de navettes autonomes électriques. Baptisé Navly, ce service gratuit est composé de deux minibus électriques qui circulent le long des quais Arlès-Dufour et Rambaud, sur une distance de 1,3 kilomètre, du lundi au vendredi de 7h30 à 19h. Proposant 11 places assises, ces véhicules peuvent accueillir 15 passagers.

« Le véhicule autonome bouleverse la manière de penser le dernier kilomètre. Il répond aux exigences des passagers qui ne veulent plus être des rats de laboratoire avec des prototypes approximatifs peu rassurants. D’autre part, ils veulent profiter de leur voyage de façon confortable et efficace », indiquait Christophe Sapet, le fondateur de la société Navya. Les promoteurs du projet ont obtenu une dérogation du ministère des transports pour faire circuler leurs navettes, ce type de véhicules sans chauffeur étant normalement interdits sur les voies de circulation.

Un transport sûr et propre

Afin de parcourir leur trajet sans l’aide d’un humain, les minibus sont assistés par différentes technologies. Le mapping en 3D tout d’abord permet de reconstituer le parcours des navettes à l’aide de caméras associées aux données GPS. En outre, grâce à des capteurs situés sur le bas de la carrosserie, les minibus peuvent détecter les obstacles, quant à la signalisation, des caméras vidéo sont chargées de la détecter. Les navettes peuvent détecter des obstacles statiques et en mouvement et adapteront leur trajectoire. Enfin, 3 Lidars, un système de détection laser, sont intégrés aux véhicules, deux à 180 degrés installés en bas à l’avant et un à 360 degrés sur le toit. Ses batteries à induction assurent une autonomie allant de 5 à 13 heures.

Le coût de chaque véhicule est de 200.000 euros et cette expérimentation à Lyon, qui va durer un an, représente un budget de 500.000 euros.

Source : 20minutes.fr
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform