Clicky



Bons Plans

Lumière sur le responsable du botnet IoT Mirai

Publié le

Le chercheur Brian Krebs a mené son enquête pour tenter de retrouver le responsable des attaques inédites par Botnet IoT, Mirai. Il en publie les résultats sur son blog.

Brian Krebs, un chercheur en cybersécurité, a retrouvé la trace de celui qui serait à l’origine des attaques DDos qui avaient touché notamment l’hébergeur OVH et le prestataire Internet Dyn en fin d’année 2016. Pour mener à bien ces méfaits, le pirate avait utilisé un botnet constitué d’objets connectés, baptisé Mirai.

Qui est à l’origine du Botnet Mirai ?

Vous vous souvenez certainement des attaques DDos qui avaient mis à mal OVH et une grosse partie du web américain en fin d’année dernière. Au terme d’une longue enquête, le journaliste Brian Krebs pense avoir trouvé le responsable de ces attaques dont l’ampleur est inédite.

Si les botnet sont une méthode de piratage connue, l’utilisation massive des objets connectés pour nuire est une nouveauté. Les attaques qui ont eu lieu en fin d’année 2016 démontrent que les fabricants vont devoir faire de gros efforts pour sécuriser leurs produits qui sont de plus en plus présents dans nos foyers. Selon M. Krebs, le fameux botnet aurait ainsi été créé par Paras Jha, le directeur de ProTraf Solutions, et son associé Josiah White. Cette société fournit des solutions pour protéger les serveurs du jeu vidéo Minecraft. ProTraf utilisait des méthodes peu scrupuleuses pour obtenir des contrats chez des hébergeurs de serveurs. Elle organisait des attaques DDos chez des hébergeurs qui utilisaient les services de ses concurrents pour faire migrer les clients chez d’autres hébergeurs, travaillant avec ProTraf Solutions.

Le pirate publie le code source de son malware

Au fil de son enquête, que vous pouvez retrouver en intégralité sur son blog, le journaliste spécialisé en cybersécurité va découvrir un univers de hackers fait de mensonges, de trahisons et de menaces. Celui qui se fait appelé Anna Senpai finira finalement par publier le code source de son malware, Mirai. Interpelé directement par Brian Krebs, Paras Jha affirme toutefois ne pas être à l’origine de Mirai.

Source : 01net.com
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform