Clicky



Bons Plans

John Carmack poursuit ZeniMax en justice

Publié le
Le laboratoire de recherche Oculus Lab

La guerre judiciaire que se livre Oculus et ZeniMax est très loin d’être terminée et vient de prendre un virage inattendu pour ZeniMax. John Carmack, le directeur technique d’Oculus attaque à son tour l’entreprise ZeniMax pour un impayé de 22,5 millions de dollars.

Il semble que l’on entendra parler pendant très longtemps du feuilleton judiciaire de ZeniMax contre Oculus. Le premier reproche au second d’avoir volé ses technologies, par le biais de certains de ses ex-salariés, qui ont quitté l’entreprise pour rejoindre Oculus.

John Carmack réclame 22,5 millions de dollars à ZeniMax

Le tribunal de Dallas au Texas a conclu en faveur de ZeniMax il y a quelques semaines, qu’un accord de non-divulgation avait été violé par Palmer Luckey, le cofondateur d’Oculus. Palmer Luckey et John Carmack entretenaient des liens à l’époque des faits. Le tribunal avait donc condamné Palmer Luckey, Oculus et le PDG Brendan Iribe à régler 500 millions de dollars à ZeniMax.

Rebondissement, John Carmack réclame aujourd’hui 22,5 millions de dollars à ZeniMax pour une tranche impayée de ce montant, suite au rachat d’Id Software en 2009 pour 150 millions de dollars. ZeniMax ayant publiquement affirmé qu’il n’a pas l’intention de régler ces 22,5 millions de dollars à John Carmack, il s’agit donc d’une rupture de contrat. John Carmack fait donc valoir ce point en justice, et ZeniMax lui oppose la violation de ses propriétés intellectuelles, qui a conduit à l’arrêt de ce paiement.

Un John Carmack dépourvu de remords…

ZeniMax a réagi en affirmant : «Apparemment dépourvu de remords et ne tenant pas compte de la preuve de ses nombreux actes infidèles et violations de la loi, M. Carmack a décidé de tenter sa chance à nouveau. Nous avons hâte de présenter notre réponse aux dernières allégations de M. Carmack devant la Cour.»

L’entreprise a également ironisé la situation en déclarant : «Nous notons qu’il s’agit de la deuxième plainte de M. Carmack contre ZeniMax. Dans le procès de ZeniMax Media Inc. et al. c. Oculur VR et al. qui s’est terminé récemment, dans lequel M. Carmack était l’un des défendeurs nommés, et dans lequel ZeniMax a été octroyé de 500 millions de dollars en dommages-intérêts pour détournement de propriété intellectuelle, Carmack a réclamé des dommages-intérêts pour les violations alléguées par ZeniMax de son contract de travail. Le jury a rejeté catégoriquement la plainte de M. Carmack et a penché en faveur de ZeniMax.»

On est très loin d’avoir fini d’entendre parler de cette affaire, la réalité virtuelle étant un enjeu majeur pour l’avenir, personne ne voudra baisser les bras…

Crédits Photos : Page Facebook de Mark Zuckerberg
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform