Clicky



Bons Plans

Guacamelee Turbo Championship Edition : le test

Guacamelee sur Wii U a été passé au crible par Irys

| Modifié le 21 juillet 2014 à 13h05
Guacamelee Turbo Championship Edition : le test

Cette semaine nous avons décidé de tester Guacamelee: Super Turbo Championship Edition sur WiiU ! Ça c’est un nom de jeu comme on les aime !
Guacamelee est un jeu de plateforme sorti en 2013 développé par Drinkbox Studios, pour PlayStation 3, PlayStation Vita et Windows. Nous revenons sur ce jeu car depuis le 2 juillet on le retrouve sur Xbox 360, Xbox One, PS4 et WiiU, uniquement disponible en téléchargement.

La puissance de la Lucha Libre est avec vous !

La puissance de la Lucha Libre est avec vous !

Luchador, le catcheur de la mort

On retrouve l’ambiance colorée du Mexique et la culture de la lucha libre, la lutte libre pour ceux qui ne comprennent pas l’espagnol ! Nous voulions savoir comment ce jeu indépendant se défend sur ces nouvelles versions alors qu’il a déjà récolté de nombreux compliments. C’est donc sur Wii U que nous avons effectué ce test.

Pour commencer, Guacamelee raconte l’histoire de Juan, jeune homme habitant la ville de Santa Luchia, qui va devoir affronter Calaca, un grand méchant squelette ayant capturé la fille de El Presidente ! (Ça ne vous rappelle rien ?) Il ne manquerait plus qu’à Juan une casquette rouge et une moustache…
Bref ! Juan est donc le héros de l’histoire. Je me sens obligé de préciser car le personnage en lui-même manque cruellement de charisme à mon goût, malgré son slip bleu et son masque assorti.

Personne n'a dit que ce serait facile !

Personne n’a dit que ce serait facile !

Il vous rendra chèvre, enfin poule

Très fun et très coloré, on sait pertinemment qu’on ne joue pas à ce jeu pour l’histoire, mais bien pour tout le reste. Avec des décors magnifiques et des arrière-plans en pixel art, Guacamelee se démarque tout de même grâce à son charme mexicain atypique. Autre point positif, la difficulté du jeu augmente progressivement et de ce fait on prend le temps d’apprendre à jouer. Les autres personnages sont hilarants, entre autre notre « maître jedi » qui, en toute logique, est une chèvre qui nous apprendra à nous transformer en poulet !

Par le pouvoir du crâne ancestral !

Par le pouvoir du crâne ancestral !

Quelques défauts

En revanche, quelques aspects négatifs viennent nuancer le tableau. Certaines énigmes ou passages vont être un peu compliqués à passer et on devra revenir encore, et encore,…. ET ENCORE DESSUS! Et c’est ÇA qui va vraiment énerver. Autre point négatif, jouer avec le gamepad de la Wii U se révèle vite épuisant car certaines combinaisons utilisant les mêmes touches vont se confondre. Vous allez donc plusieurs fois vous retrouver à sauter et à mettre un coup de tête au lieu de simplement double sauter. On regrettera aussi le manque de variété en ce qui concerne les décors et les monstres. En passant d’un temple à une forêt, on ne verra pas une énorme différence d’ambiance.

Guacamelee vaut le détour

Heureusement, l’humour décalé est souvent bien vu et le character design est tellement drôle, qu’on oublie vite les petits soucis. Point TRÈS positif, les respawn ne sont jamais éloignés de l’endroit où on meurt et ça, c’est vraiment bien!

En bref Guacamelee est un jeu qui se joue avec grand plaisir, plaisir que l’on peut partager avec le mode coop. Pendant les 6 heures de jeu on ne s’ennuie pas, on rit et on passe un très bon moment. Ce jeu a donc choisi la bonne période pour refaire surface ! En plein été, qu’il fasse chaud ou mauvais, Guacamelee nous fait prendre des couleurs sans risquer le coup de soleil ! Guacamelee mérite donc son 7/10 et surtout qu’on y joue, alors allez-y !

Crédits Photos : Site officiel
Commentaires
Test produits
Longform