Clicky



Bons Plans

Facebook accusé de tromperie sur le comptage vues des vidéos

Publié le | Modifié le

Une vidéo YouTube accuse Facebook de gonfler artificiellement le nombre de vues sur les vidéos postées sur le réseau social.

Ce n’est pas une surprise, la vidéo est, avec l’actualité, l’un des nerfs de la guerre entre les géants du web. Facebook l’a bien compris et pour contrer l’hégémonie de Youtoube, le réseau social permet d’intégrer des vidéos via un lecteur interne à la plateforme.

De quoi drainer une grosse partie du trafic des autres services puisque les équipes de Mark Zuckerberg annonçaient il y a peu que Facebook générait 8 milliards de vues quotidiennes. Mais selon une vidéo postée par un studio de création sur YouTube, le réseau social ne serait pas assez rigoureux dans sa méthode de comptabilisation des vues.

Facebook nous trompe sur les vues de ses vidéos

La vidéo du studio munichois Kurzgesagt a de son côté déjà attiré près d’un million et demi de viewers. Premier point démonté par le studio allemand, le fait que Facebook mette en avant les vidéos postées via son lecteur sur les fils d’actualité plutôt que les vidéos intégrées via des plateformes externes.

La méthode de comptabilisation des vues de Facebook est également biaisée puisqu’il suffit de 3 secondes pour comptabiliser un visionnage, et ce, même si le son est désactivé et que la vidéo s’est lancée automatiquement.

Les ayants droit floués par Facebook

Le plus grave selon Kurzgesagt, c’est que le « succès » des vidéos sur Facebook se fait au détriment de leurs auteurs. 725 des 1000 vidéos les plus populaires sur YouTube ont été allègrement repompées sur d’autres plateformes, ce qui représente la bagatelle de 17 milliards de vues dont les revenus ne sont pas redistribués aux ayants droit.

De plus, Facebook traînerait la patte avant de retirer une vidéo de la plateforme lorsque cette dernière a été signalée comme non conforme. Dans la majeure partie des cas, les vidéos signalées pour violation de droits d’auteurs sont retirées alors qu’elles ont déjà engendré 99 % de leur potentiel de visionnage. Le réseau social semble conscient de la problématique et utilise le système « Audible Magic » pour détecter les vidéos qui enfreignent les règles. Mais force est de constater que Facebook a encore de gros efforts à fournir en la matière.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform