Clicky



Bons Plans

Étoile : Une nouvelle catégorie suscite la curiosité des chercheurs

Publié le

Les étoiles ont des secrets et des astrophysiciens tentent de percer leurs mystères. Une nouvelle catégorie intrigante a été découverte.

Les étoiles suscitent l’intérêt de nombreux passionnés d’astronomie. Ces boules de plasma sont souvent observées par les amateurs qui contemplent des points brillants de couleur blanche ou parfois rouge, orangée ou bleue. Les astrophysiciens ont la possibilité d’observer ces corps célestes dans le détail et les Suisses sont réputés pour proposer des outils à la fois performants et précis. Les chercheurs pensaient connaître tous les mystères des étoiles, mais un groupe vient de faire une découverte très intrigante qui n’a pas encore une réelle explication. Au fil du temps, les ressources d’énergie s’épuisent, elles ont donc tendance à perdre de leur luminosité.

Une variation de la luminosité

La revue Astronomy and Astrophysics a publié mercredi dernier un article. Ce dernier explique que le groupe d’astrophysiciens a observé ces 7 dernières années les étoiles présentes dans l’amas ouvert NGC 3766. Pour obtenir une réelle précision dans l’observation des étoiles, ils ont utilisé le télescope suisse Euler qui est positionné au Chili à l’Observatoire de La Silla. Cette propriété de l’ESO (Observatoire européen austral) a découvert un groupe de 36 étoiles qui possédaient une particularité. Dans un communiqué, l’ESO explique que ces corps célestes ont « d’infimes variations de leur luminosité de l’ordre de 0.1% de la brillance normale des étoiles ». C’est donc la première fois qu’un groupe découvre des étoiles à la luminosité changeante. Ces dernières suscitent la curiosité des astrophysiciens qui n’ont pas encore attribué de nom à cette nouvelle classe.

Création d’une nouvelle branche

Cette découverte montre que l’espace a encore de nombreux mystères qui ne sont pas résolus. L’une des scientifiques de ce projet, Sophie Saesen est enthousiaste, elle estime que ce nouveau type offre un réel défi aux astrophysiciens. Ces derniers doivent donc découvrir un peu plus en détail le mécanisme de ces étoiles dont le comportement est totalement inconnu. Les scientifiques ont établi une première hypothèse pour tenter d’expliquer cette variation de la luminosité, elle pourrait venir de la rotation. Cette dernière atteint « plus de la moitié de leur vitesse critique ». Cette découverte a également favorisé la naissance de l’astérosismologie, qui est une nouvelle branche de l’astrophysique.

Source : aanda
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform