Clicky



Bons Plans

Apple recherche des journalistes expérimentés

Publié le | Modifié le

Après Twitter et Facebook, c’est au tour d’Apple de chercher à recruter des journalistes pour son service d’informations qui devrait arriver avec iOS 9. L'objectif est de créer des contenus pour le futur service d'information.

Nous vous parlions hier de la volonté de Twitter de recruter des rédacteurs et des curateurs de contenus pour son projet Lightning. Il semblerait qu’Apple soit en train d’emboîter le pas du petit oiseau bleu. La firme de Cupertino cherche en effet à embaucher des journalistes expérimentés qui devront créer le contenu de la future application d’information de la pomme.

Pomme croquée cherche journalistes expérimentés

Avec l’arrivée prochaine d’iOS 9, Apple introduira son nouveau service d’infos censé faire concurrence à Google Actualités ou encore Flipboard. La firme a bien compris que pour se démarquer, il fallait proposer du contenu de qualité et c’est dans cette optique que la marque à la pomme cherche actuellement des journalistes pour gérer le contenu de ce futur service.

L’idée pour Apple est de limiter au maximum l’utilisation de robots et d’algorithmes afin de proposer l’information la plus pertinente possible. En confiant la gestion de son service de presse à des humains, Apple se démarquerait alors de ses concurrents directs qui ont depuis longtemps automatisé cette tâche.

Apple sauveur de la presse en ligne ?

La prochaine application de news d’Apple devrait permettre aux organes de presse d’être visibles sur des millions d’appareils compatibles dès sa sortie et donc, de leur apporter une nouvelle audience potentielle énorme. Avec Twitter et Facebook qui se lance également dans la course à l’information, les éditeurs de presse pourraient voir leurs revenus publicitaires exploser.

Quelques zones d’ombres subsistent cependant, et notamment sur la transparence concernant la manière dont les sujets seront choisis. On sait par exemple que la marque à la pomme a signé des partenariats avec les magazines Conde Nast, la chaine sportive ESPN, les journaux du groupe New York Times, ceux des groupes Hearst et Time, CNN et l’agence d’informations économiques Bloomberg. Apple envisage d’ouvrir sa plateforme à d’autres titres et aux blogueurs, mais on peut tout de même s’inquiéter de voir l’information de plus en plus contrôlée par des géants comme Apple ou Facebook qui auraient alors un pouvoir énorme entre les mains.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform