Clicky



Bons Plans

Apple bat des records absolus de capitalisation boursière

Publié le
Le logo Apple sur une vitrine. Image d'illustration.

La marque à la pomme est LA star de Wall Street. Apple est l’entreprise la plus capitalisée en bourse et sa valeur a dépassé, hier, les 800 milliards de dollars. Un record absolu.

Hier, à l’ouverture de Wall Street, Apple a dépassé les 800 milliards de dollars de capitalisation boursière. La marque à la pomme était déjà devenue l’entreprise la plus capitalisée au monde mais hier, elle a franchit un cap symbolique qui pourrait la mener vers les 1000 milliards de dollars.

Apple, l’entreprise la plus capitalisée au monde

Aucune entreprise n’avait, dans l’histoire, dépassé le seuil des 800 milliards de dollars de capitalisation en bourse. La hausse de plus de 5% du titre Apple a, hier, fait exploser les compteurs. 5,2 milliards d’actions Apple sont actuellement en circulation et les échanges d’hier ont fait grimper la valeur de celle-ci à 153.88 dollars portant ainsi sa capitalisation à 803 milliards de dollars.

Ce sont les résultats trimestriels du groupe, ainsi que les recommandations des spécialistes qui ont fait grimper le titre en flèche. Certains analystes pensent même que la firme de Cupertino pourrait prochainement dépasser les 1000 milliards de dollars. Un seuil hautement symbolique qu’aucune entreprise n’a jamais réussi à atteindre. Pour ceux à qui ces chiffres donnent le tournis et ne savent pas à quoi peut correspondre une telle richesse, c’est tout somplement davantage que le PIB de pays comme la Hollande ou la Turquie et trois fois moins que le PIB français.

Une valorisation boursière déconnectée de la réalité

Pourtant de nombreux experts se montrent très critiques et estiment que cette valorisation est totalement déconnectée des fondamentaux de l’entreprise. Nombreux sont ceux aussi qui estiment que les résultats sont sains mais n’ont cependant rien d’exceptionnel et ne peuvent jsutifier une telle hausse de la valeur de l’action. D’autres, beaucoup plus pessimistes, estiment que cette valorisation est totalement erronée.

Ils rappellent que les ventes d’iPhone sont en baisse ainsi que celles de MacBook ou celles de l’iPad mais que les résultats sont positifs uniquement car les marges ont été augmentées sur l’iPhone 7 Pro. Ils rappellent aussi qu’Apple n’a rien produit de réellement innovant depuis longtemps et ne joue que sur son image pour vendre. Enfin, la valorisation boursière du groupe est aussi très stimulée par le fait que les investisseurs attendent la sortie d’un iPhone 8 qu’ils espèrent exceptionnel et pourrait ravir la place de Samsung comme leader. Si tel n’est pas le cas et que le smartphone s’avère peu innovant, décevant ou beaucoup trop cher, le titre pourrait dévisser lourdement.

Crédits Photos : Image Public Domain de Pixabay
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform