Clicky



Bons Plans

Vidéos : Amazon va défier YouTube en France

Publié le
Amazon à Lille

Après s'être attaqué à Netflix pour les offres VOD, Amazon va se lancer à l'assaut de YouTube en proposant un service de diffusion de vidéos en France notamment

Amazon, qui fait désormais dans la production de séries et de films, était présent sur la croisette à l’occasion du festival de Cannes. Le géant du commerce électronique en a profité pour annoncer le lancement prochain de sa plateforme de diffusion de vidéos “Amazon Video Direct” en France. Amazon vient ainsi titiller YouTube sur son terrain.

Amazon va proposer son service de diffusion de vidéos en France

Amazon se lance sur les terres de YouTube. En effet, depuis mardi, le géant américain a lancé un service de diffusion de vidéos similaire à celui de Google dans 5 pays (le Japon, l’Allemagne, les Etats-Unis, l’Autriche et le Royaume-Uni), ” un nouveau programme en libre-service permettant aux créateurs et à ceux ayant des histoires à raconter de rendre leurs contenus vidéo disponibles pour les clients d’Amazon“.

Profitant de son passage au festival de Cannes où il a présenté 5 films, le groupe Amazon a annoncé l’ouverture prochaine de ce service, baptisé Amazon Video Direct (AVD), dans l’hexagone. “Nous allons nous installer en France avec une plateforme vidéo“, a déclaré, aujourd’hui, Jason Ropell, le patron d’Amazon Studios, sans toutefois préciser une date de lancement.

Un service qui rémunère les créateurs

Les créateurs de vidéo pourront choisir le mode de rémunération qui leur convient le mieux. Ainsi ils pourront proposer leurs vidéos sous forme d’un service de streaming. Ils recevront alors 0,15 dollar par heure de visionnage de leur vidéo aux Etats-Unis et 0,06 dollar pour les visionnages depuis l’étranger. Un plafond annuel est établi, les vidéos pourront rapporter un maximum de 75.000 dollars par an.

Les vidéastes pourront aussi proposer leurs vidéos sous forme d’abonnement. Elles pourront être vendues, louées ou bien être mises à disposition gratuitement avec de la publicité. Dans ce cas de figure, les créateurs toucheront 50% des recettes nettes sur les ventes, locations et les abonnements ou bien 55% des revenus nets des publicités. En outre, le géant américain va distribuer 1 million de dollars par mois, réparti entre les propriétaires des 100 vidéos les plus vues.

Source : 20minutes.fr
Crédits Photos : Hadrien Miche pour Begeek.fr
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform