Clicky



Bons Plans

Un scientifique veut se suicider et ressusciter

Publié le | Modifié le

Ken Hayworth est un scientifique dérangé ou visionnaire en fonction des points de vue, qui envisage de se donner la mort pour ressusciter ensuite.

Depuis de longues années, cet homme de science cherche à percer la clé de l’immortalité. Son travail pourrait servir de scénario pour une oeuvre de science-fiction prometteuse. Le scientifique qui oeuvre au sein de l’université de Harvard a expliqué son projet fou au site Chronicle. On apprend que l’homme planche depuis environ dix ans sur un moyen de ressusciter les personnes.

Ken Hayworth mène dans son laboratoire de nombreux tests dans l’espoir de rendre l’Homme immortel. Sa vision est assez précise, selon lui « la race humaine est sur une ligne droite vers le téléchargement de l’esprit », il ajoute « Nous allons conserver un cerveau le découper, le créer sur ordinateur par simulation et le connecter au corps d’un robot ».

En bon scientifique, il souhaite se donner entièrement à ses recherches, et c’est le cas de le dire puisque le cerveau utilisé sera le sien. L’homme âgé de 41 ans a décidé de se donner la mort pour prouver que son projet est réalisable. Dans quelques temps, il organisera une fête pour dire au revoir à sa famille et ses amis avant de succomber à un cocktail fatal qui lui sera injecté à l’hôpital.

Pour que son cerveau demeure intact, Ken Hayworth a développé un plan de conservation de ses nerfs rachidiens. A travers ce plan, il espère que son esprit sera sain et sauf après sa mort afin de le transférer dans un robot. Par ailleurs, il a mis au point un procédé chimique qui assurera un état de conservation parfait de son cerveau, des tests effectués sur des souris ont été positifs.

La communauté scientifique est partagée devant ce projet, pour certains il est fou à lier pour d’autres c’est un pur génie.

Via : 24 Matins
Vous avez aimé cet article ?
Commentaires
Test produits
Longform