Clicky



Bons Plans

Souvent annoncée, la mort de Adobe Flash est désormais programmée

Publié le
La page d'installation du plugin Adobe Flash Player - Image d'illustration.

Le plugin d’Adobe, Flash Player, vit ses derniers jours. C’est fin 2020 que l’entreprise de logiciels graphiques a prévu d’enterrer définitivement son plugin décrié.

Apparu dans le courant des années 90, Adobe Flash Player a rapidement connu son heure de gloire. Il est et reste toujours utilisé pour l’affichage d’animations, de vidéos voir même de petits jeux dans les navigateurs internet. Il était devenu cependant haï d’un grand nombre de personnes qui exigeaient son arrêt.

Adobe annonce la fin programmée de Flash Player

C’est par un communiqué de presse que l’éditeur américain de logiciels graphique Adobe a annoncé qu’ils allaient arrêter de distribuer et de mettre à jour son célèbre plugin Flash Player d’ici la fin de l’année 2020. Il ne reste donc qu’un peu plus de deux ans de vie au plugin qui a connu son heure de gloire dans les années 2000. Cette période sera utilisée pour permettre aux services utilisant encore ce service de migrer vers d’autres standards.

Cette fin programmée n’est pas une surprise. Elle était espérée par un grand nombre de spécialistes. Certains avaient d’ailleurs déjà pris leurs dispositions pour éviter l’utilisation de ce plugin. Google par exemple avait purement et simplement banni son utilisation dans les bannières publicitaires et court-circuitait son utilisation pour les vidéos dans son navigateur Chrome lui préférant le HTML 5.

Flash Player le mal aimé

Longtemps seule véritable solution disponible pour l’affichage de certaines animations, le plugin était de plus en plus décrié. Sa lourdeur, surtout sur téléphone mobile, son archaïsme et sa gourmandise en ressources étaient souvent pointés du doigt mais c’est surtout ses failles de sécurité béantes qui l’ont mis au ban de nombreux professionnels de l’Internet.

L’arrivée de l’HTML 5 et les interdictions qui le frappaient ont peu à peu réduit son utilisation par les webmasters. Seuls un peu plus de 6% des sites internet utilisent encore cette solution. Ces sites devront trouver une solution pour s’affranchir du plugin désormais condamné.

Crédits Photos : Capture d'écran de la page d'installation de Flash Player
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform