Clicky



Bons Plans

Solar Impulse 2 termine la partie la plus dangereuse du voyage

Publié le

Après une escale qui aura duré plusieurs mois pour des problèmes techniques, Solar Impulse 2 avait repris son tour du monde jeudi. L'avion solaire est bien arrivé aujourd'hui en Californie.

L’avion solaire Solar Impulse 2 vient de terminer l’étape la plus périlleuse de son tour du monde, la traversée du Pacifique, en se posant aujourd’hui dans le sud de San Francisco en Californie. Parti de l’île d’Hawaï jeudi dernier, la dernière étape au-dessus de l’océan aura duré une vingtaine d’heures.

Solar Impulse 2 a achevé sa traversée du Pacifique

Le tour du monde de Solar Impulse 2, l’avion propulsé à l’énergie solaire, avait enfin repris jeudi dernier après avoir été suspendu pendant plusieurs mois à cause de soucis techniques. Les batteries ont notamment dû être changées à cause d’une surchauffe, les ingénieurs n’ayant pas installé de système de refroidissement qui aurait alourdit l’engin. Il s’était envolé depuis Hawaï pour achever la traversée du Pacifique, il s’est posé sans encombre aujourd’hui aux environs de San Francisco en Californie.

C’est l’une des expériences les plus époustouflantes que j’aie jamais vécues” a déclaré à sa descente de l’avion Bertrand Piccard, le pilote suisse. Un peu plus tard il ajoutera : “C’est formidable d’être en Californie, la terre des pionniers“.

Une traversée dangereuse

Cette partie du voyage était certainement la plus périlleuse, notamment parce qu’en cas d’avarie, l’appareil n’aurait eu nulle part où se poser. En outre, son envergure de 63,4 mètres, soit l’équivalent d’un avion commercial, et son faible poids (1,5 tonne) rendent Solar Impulse 2 “très sensible aux turbulences“, expliquait le pilote. Un vol éprouvant également pour Bertrand Piccard qui durant les 60 heures qu’a duré le périple, ne pouvait pas dormir plus de 20 minutes d’affilée.

C’est l’autre pilote, André Borschberg, qui prendra le relai aux commandes de l’avion pour la prochaine étape, la traversée des Etats-Unis, avec une arrivée à New York près de la Statue de la Liberté. Ensuite l’engin traversera l’Atlantique direction l’Europe puis il finira son tour du monde à Abou Dhabi.

Source : lesechos.fr
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform