Clicky



Bons Plans

La police de Los Angeles parvient à déverrouiller un iPhone

Publié le

Après le FBI il y a quelques semaines, c'est la police de Los Angeles qui est parvenue à déverrouiller un iPhone pour y récupérer les données.

L’iPhone n’est peut-être pas aussi sécurisé qu’Apple veut bien le laisser croire. En effet, le département de police de Los Angeles a réussi à déverrouiller l’iPhone 5s d’une femme qui a été assassinée en 2014, afin d’en récupérer les données, pour les besoins de l’enquête. Une affaire qui fait écho à la très médiatisée bataille entre Apple et le FBI, la firme de Cupertino refusant d’aider les autorités à débloquer un de ses appareils.

Le LAPD déverrouille un iPhone sans l’aide d’Apple

Dans cette nouvelle affaire, il semblerait que la police de Los Angeles n’est pas souhaitée l’assistance de la firme de Cupertino afin de déverrouiller l’iPhone 5s d’April Jace, la femme de l’acteur Michael Jace, connu notamment pour son rôle dans la série “The Shield”. Mme Jace avait été retrouvée morte en mai 2014 et son mari avait été inculpé pour meurtre.

Le smartphone de la défunte est au cœur de l’enquête car selon les enquêteurs les époux se disputaient par SMS au sujet de leur relation juste avant le drame. L’appareil avait fait l’objet d’une analyse qui n’avait rien donné et les avocats de Michael Jace avaient alors obtenu du juge un report du procès afin d’effectuer une recherche plus approfondie, affirmant que l’appareil refermait des informations cruciales. Après plusieurs tentatives, un “expert” avait finalement réussi à déverrouiller l’iPhone de la victime en mars dernier, permettant à la police d’avoir accès à son contenu.

La méthode de déverrouillage reste secrète

Après le déverrouillage de l’iPhone 5c du tueur de San Bernardino, c’est au tour d’un iPhone 5s d’une victime d’un meurtre de subir le même sort. Dans les deux cas, la méthode utilisée pour accéder au contenu des appareils alors que ceux-ci étaient verrouillés n’a pas été révélée.

En tout cas c’est une prouesse que risque de ne pas apprécier Apple, même si elle concerne des terminaux plus anciens.

Source : lemonde.fr
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform