Clicky



Bons Plans

Philae en communication avec la Terre

Publié le | Modifié le
Illustration d'artiste présentant le robot Philae à la surface de la comète "Tchouri".

Philae vient encore de se réveiller sur la comète Tchouri. Avec une communication de 19 minutes entre Rosetta et la Terre qui a été réalisée alors que le robot était resté muet durant toute la semaine. Selon les scientifiques, le robot va très bien.

Décidément, le petit robot Philae est un vrai farceur et semble s’amuser à donner des frayeurs aux équipes au sol, sur Terre. Alors qu’il semblait s’être réveillé le 13 juin dernier après une brève communication, le robot est redevenu tout à fait muet durant une semaine complète. Il s’est soudain remis à causer avec la sonde Rosetta, au-dessus de lui, en orbite autour de la comète “Tchouri”. Et cette fois, les échanges ont duré près de 20 minutes.

Philae est bavard mais seulement le week-end

En fin de semaine dernière, le 13 juin dernier, on avait retrouvé Philae et ce dernier était même rentré en communication avec la sonde Rosetta, le temps de 2 minutes, ce qui avait redonné énormément d’espoir aux équipes au sol en charge de la mission “Tchouri”. Le lendemain, une autre communication avait été reçue mais celle-ci était d’une qualité tellement mauvaise que le doute s’installait à nouveau sur les chances de pouvoir ranimer prochainement le robot. Et depuis, plus rien.

Il est difficile de savoir comment le robot Philae occupe ses semaines mais il s’est à nouveau décidé à se rappeler à notre bon souvenir hier, dans l’après-midi, avec une nouvelle communication, cette fois claire, entre 15h20 et 15H39 heure française. Le robot a clairement montré des signes d’activité et a envoyé des informations sur son état.

“Philae va très bien”

C’est l’agence spatiale allemande, le DLR, qui est en charge du pilotage à distance du petit robot, pour le compte de l’Agence Spatiale Européenne (ESA). C’est donc le DLR qui a reçu, via Rosetta, les communications émises par Philae. Auparavant, c’est le plan de vol de Rosetta autour de la comète qui avait été légèrement modifié afin de tenter d’améliorer les conditions de contact, une modification visiblement couronnée de succès.

Philae va très bien ». Ce sont les termes employés par le DLR. Et les bonnes nouvelles ne s’arrêtent pas là. “A présent, l’atterrisseur opère à une température de 0 degré Celsius, ce qui signifie que la batterie est assez chaude pour stocker de l’énergie. Cela veut dire que Philae pourra aussi travailler pendant la nuit ». En effet, le robot pouvait seulement s’activer en journée grâce à l’énergie captée par ces cellules photovoltaïques mais sa batterie était jusqu’à présent trop froide pour être capable d’emmagasiner cette énergie afin de la réutiliser une fois que le soleil ne baigne plus le robot. Mais l’été arrive sur Tchouri et Philae devrait donc pouvoir en profiter pour enfin jouir pleinement de ses panneaux solaires et de sa batterie. Décidément, cette mission Rosetta n’a pas fini de nous passionner.

Source : Le Parisien
Crédits Photos : Compte Twitter RTL.FR
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform